Evénements

TMT Predictions 2021 

7 tendances pour la Côte d’Ivoire et l’Afrique présentées lors de la 9ème édition de la Conférence Annuelle de Deloitte Côte d'Ivoire sur les usages numériques Avec pour thème, « Covid-19, l’accélérateur de transformation » , les TMT Predictions donnent tous les ans un aperçu des principales tendances des secteurs de la technologie, des médias et des télécommunications dans le monde.

Cette année, le rapport explore différentes thématiques telles que la 5G, la télémédecine ou encore la réalité virtuelle. Quelles sont les innovations du moment et quelles incidences auront-elles sur l’écosystème ivoirien ? Deloitte Côte d’Ivoire a présenté sept (7) de ces nouvelles tendances ce lundi 22 mars 2021 à Abidjan lors de la 9ème édition de la Conférence Annuelle de Deloitte Côte d'Ivoire sur les usages numériques. La conférence a été présidée par Monsieur Roger Adom, Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public.

TMT Predictions 2021, un regard sur l’avenir.

Des outils qui offrent des perspectives d’un avenir meilleur Placé sous la présidence de Monsieur Roger Adom, Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, la conférence TMT Predictions 2021 a été l’occasion de présenter sept (7) nouvelles tendances et d’initier un panel de haut niveau réunissant d'éminents dirigeants d'entreprises.

En effet, étaient présents, aux côtés des experts de Deloitte Côte d’Ivoire, Messieurs :

  • Eric Djibo, Directeur Général de la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie (PISAM),
  • Philippe Pango, Directeur Général du Village des Technologies de l'Information et de la Biotechnologie (VITIB)
  • Souleymane Haidara, Directeur Entreprise de Microsoft West Africa
  • Mouhamadou Nassirou MBOW, Directeur de la Modernisation, de
    l’Informatique, de la Simplification et de la Sécurisation des actes (DMISSA) auprès du Ministère de Construction du Logement et de l’Urbanisme.

La conférence a réuni en présentiel une quarantaine de personnes et plus de 120 personnes en ligne en provenance principalement d’Afrique de l’ouest. Dans son allocution de bienvenue, Marc Wabi, Directeur de Deloitte Côte d’Ivoire, a rappelé l’importance du Rapport TMT Predictions, qui se présente comme un guide des tendances à venir dans l’usage du numérique spécifiquement. Deloitte Côte d’Ivoire a pour vocation d’aider les organisations privées et publiques, multinationales et panafricaines, à relever le défi de la croissance en Afrique et à gagner dans un monde qui change. C’est pourquoi, il a invité le secteur public à « évoluer au même rythme, sinon devancer le secteur privé dans l’appropriation des nouvelles technologies pour la modernisation de l’administration, l’amélioration du service public et le confort du citoyen. »

Des tendances boostées par la pandémie Covid-19 Sept (7) tendances les plus représentatives des réalités et des habitudes des usagers du numérique en Côte d’Ivoire et en Afrique ont été présentées par Mohamed Touré, TMT & Digital Transformation Leader de Deloitte Côte d’Ivoire.

Pour chacune des tendances révélées par l’étude mondiale, les experts de Deloitte Côte d’Ivoire, de concert avec ceux du ministère, ont mis en lumière les décisions déjà prises ou les recommandations de projets à initier, pour aligner la Côte d’Ivoire, et profiter pleinement des importantes évolutions technologiques que le monde connaît. Il a s’agit notamment de (1) la migration dans le cloud, (2) du déploiement de la 5G, (3) de l’avenir des réseaux télécom avec l’Open Radio Access Network (RAN), (4) la monétisation du sport féminin, (5) de la réalité virtuelle, (6) de la Télémédecine et de (7) de la Data et du Sport.

Des initiatives privées et publiques pour une appropriation des TMT Entre dématérialisation et exploitation et gestion des données, les différents panélistes ont fait part de leur expérience terrain au niveau local. La crise de la covid 19 a été un révélateur des initiatives déjà menées et une preuve de la capacité d’adaptation dans différents domaines notamment dans la Télé-medecine. Eric Djibo, Directeur général de la PISAM expliquait que « La demande est de plus en plus forte. » concernant les consultations médicales à distance en précisant que « les assurances demandent ce service. ». Pour Philippe Pango, Directeur général du VITIB, la covid 19 est bel et bien un accélérateur de la transformation numérique. Il s’est attardé à rappeler l’importance de la dématérialisation des services et de l’authentification des données, « la matière première des TMT ». En ce qui concerne l’implantation des grandes entreprises du secteur en Côte d’Ivoire, Souleymane Haidara Directeur Entreprise de Microsoft West Africa a rappelé l’importance du « leadership digital » en précisant qu’il est nécessaire de créer le cadre pour attirer les entreprises dans le pays. Il a par ailleurs ajouté que la question de la sécurisation des données doit être un « facteur de différenciation ». Enfin, il a encouragé à la migration vers la réalité augmentée en maximisant l’éducation et la formation pour y arriver. Mahoumadou Nassirou M’BOW, Directeur de la Modernisation, de l’Informatique, de la Simplification et de la Sécurisation des actes au Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a présenté les actions entreprises par son département ministériel en vue de faire face à la covid-19 et d’accélérer la digitalisation des processus des actes. Il a particulièrement expliqué comment ils ont réussi à optimiser le traitement des ACD en indiquant que « le secteur public ne s’appuie pas assez sur le secteur privé ».

Le secteur privé, accélérateur de la modernisation service du public ? A l’issue de la présentation et des échanges, le Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, en sa qualité de président de séance, a rappelé « la vision du Président de la République de Côte d’Ivoire de faire de la Côte d’Ivoire un pôle majeur de promotion des Technologies, Médias et Télécommunications en Afrique et dans le monde ». Ainsi, l’objectif est d’être doté d’une administration publique centrée citoyen, moderne et performante. Il a aussi mis en lumière les différentes expériences des panélistes en matière d’utilisation des technologies pour répondre aux crises sanitaires et plus particulièrement à la covid-19. Cette crise ayant mis en exergue, plus que jamais, la nécessité du numérique pour supporter tous les secteurs en développement. En effet, « le numérique représente 8% du produit intérieur brut du pays. ». Et « rappelons, par ailleurs, qu’en Afrique après le Kenya, la Côte d’Ivoire est le deuxième pays qui utilise le mobile money sous ses différentes déclinaisons avec les opérateurs installés en Côte d’Ivoire. Ces usages ont tout aussi cours dans les secteurs de la banque et du pétrole. ». Cependant, la Côte d’Ivoire est confrontée à des défis notamment : « La réduction de la fracture numérique et la fracture territoriale, le renforcement de la sécurité et de la cybersécurité, la protection de la vie privée et des données personnelles, le renforcement des capacités en TMT et la digitalisation et la collecte, le stockage, le traitement et la protection des données ». Pour y faire face, le Ministre a présenté les différentes solutions proposées par le ministère en précisant que leur mise en œuvre se fera dans un cadre stratégique de concertation permettant à l’administration de capitaliser les acquis et expériences dans le domaine des TMT de partenaires techniques et financiers tant du secteur public que privé. A l’issue de plus de deux heures d’échanges, la 9ème édition de la Conférence Annuelle de Deloitte Côte d'Ivoire sur les usages numériques s’est achevée par une visite des nouveaux locaux de Deloitte Côte d’Ivoire.