distribution-benefices-societe

Article

Distribution des bénéfices de la société

Comment le faire de manière avantageuse sur le plan fiscal?

Actualités, avril 2019

Ci-dessous, nous énumérons brièvement un certain nombre de possibilités (du point de vue de l’actionnaire-personne physique) pour structurer la distribution des bénéfices aux actionnaires. Chaque option a son propre taux d’imposition et des conditions particulières qui doivent être respectées. Le développement d’une politique de dividende nécessite donc plus que jamais une vision à long terme de la part de la société et de ses actionnaires.

Distribution de dividende

Le bénéfice distribué sous forme de dividende à l’actionnaire est en principe soumis à un précompte mobilier (Pr.M) de 30 %.

Lorsque les actions nominatives ont été émises à la suite d’un nouvel apport en numéraire à une PME  à partir du 1/7/2013, les dividendes sont soumis à un Pr.M de 15 %. Ce taux réduit ne s’applique qu’aux dividendes versés à partir du troisième exercice suivant celui de l’apport. Les distributions de dividendes anticipées sont quant à elles soumises à un Pr.M de 20 % (distribution lors du deuxième exercice suivant celui de l’apport). 

Exemple: distribution d’un dividende de 10.000 EUR
Dans le chef de la société:
    coût net du dividende:                                                         10.000 EUR

Dans le chef de l’actionnaire:                      30 % Pr.M            15 % Pr.M
    dividende brut                                        10.000 EUR           10.000 EUR
    précompte mobilier                               - 3.000 EUR           - 1.500 EUR
    revenu net                                                 7.000 EUR             8.500 EUR

Rendement: de 70 % à 85 %

Réduction de capital

Jusqu’en 2017, il était possible de procéder, par le biais d’une réduction de capital, à une distribution aux actionnaires en exonération totale d’impôt. à partir de 2018, une réduction de capital est soumise à un précompte mobilier (Pr.M) si la société distributrice dispose également de réserves en sus du capital effectivement libéré. Toutefois, le prélèvement (partiel) sur le capital libéré reste non imposable. Si le capital comprend également des réserves dites ‘cliquées’ (ancienne mesure article 537 CIR), celles-ci doivent être distribuées en priorité. La règle du prorata susmentionnée ne s’applique pas. En conséquence, cette réduction de capital peut avoir lieu sans précompte mobilier.

Exemple: réduction de capital de 10.000 EUR dans une société avec un capital réellement libéré de 50.000 EUR et des réservées taxées de 50.000 EUR.
5.000 EUR soumis au Pr.M (en principe 30 %)
5.000 EUR exonérés de Pr.M

Rendement: en fonction du rapport entre les réserves et le capital réellement libéré

Réserve de liquidation

Depuis l’exercice d’imposition 2015, il est possible de constituer une réserve de liquidation. La réserve de liquidation offre aux PME la possibilité de réserver leur bénéfice comptable après impôts afin de pouvoir le distribuer ultérieurement, au moment de la liquidation, en exonération d’impôt. Le prix payé par la société est une cotisation distincte de 10 %. Un précompte mobilier complémentaire est toutefois dû si les réserves sont distribuées avant la liquidation. Le taux de ce précompte est de 5 % ou de 20 % selon que les réserves de liquidation concernées ont plus de 5 ans ou non.

Exemple: bénéfice après impôts de 10.000 EUR, à affecter au maximum à la réserve de liquidation
Dans le chef de la société:
    cotisation distincte:                                 909,09 EUR
    réserve de liquidation:                         9.090 91 EUR
    coût net réserve de liquidation:       10.000,00 EUR

Dans le chef de l’actionnaire:                        5 % Pr.M             20 % Pr.M
    distribution anticipée.                         9.090 91 EUR        9.090 91 EUR
    précompte mobilier                              - 454,55 EUR       -1.818,18 EUR
    revenu net                                             8.636,36 EUR        7.272,73 EUR

Rendement: de 72,7 % à 86,4 % (ou 90,9 % en cas d’attente jusqu’à la liquidation de la société)

Liquidation

Lorsqu’une société est liquidée, toutes les réserves exonérées
–à augmenter/réduire avec le résultat de la liquidation– deviennent imposables dans la société.

Un Pr.M de 30 % est du sur tout ce que l‘actionnaire reçoit de la liquidation en plus du remboursement du capital libéré. La distribution de la réserve de liquidation est assimilée à un remboursement du capital libéré.

Exemple: liquidation-distribution de 10.000 EUR
Dans le chef de la société:
    coût net boni de liquidation:                10.000 EUR

Dans le chef de l’actionnaire:                                    
    dividende brut                                        10.000 EUR                           
    précompte mobilier                               - 3.000 EUR
    revenu net                                                 7.000 EUR

Rendement: 70 % (jusqu’à 100% pour le remboursement du capital libéré)

Publié le 23/04/2019
Wesley Devleeschauwer, wdevleeschauwer@deloitte.com

Did you find this useful?