personnes

Article

Optimisations à l’impôt des personnes physiques

Actualités, novembre 2018

Qui ne souhaite pas bénéficier d’une optimisation fiscale aussi correcte que possible? Certains incitants fiscaux sont toutefois méconnus ou tombés dans l’oubli. Un petit rappel est fourni ci-dessous.

Épargne-pension (épargnez pour votre pension)

Depuis l’année de revenus 2018, le système se compose d’une épargne-pension duale. La formule traditionnelle prévoit un versement annuel maximal de 960 EUR avec une exonération fiscale de 30 % ou 288 EUR maximum.

Une nouvelle seconde formule prévoit un versement annuel maximal de 1.230 EUR avec une exonération fiscale de 25 % seulement ou 307,50 EUR maximum.

Il convient donc de noter qu’un versement supplémentaire de 270 EUR génère une économie d’impôt de 19,5 EUR seulement. Attention aux versements entre 960 EUR et 1.230 EUR! Dès que vous versez 1 EUR en sus des 960 EUR, votre avantage fiscal chute de 30 à 25 %, et ce, pour le montant total. Dès lors, vous devez, en votre qualité d’épargnant pour votre pension, confirmer explicitement à votre banque ou votre assureur votre décision de verser un montant supérieur à 960 EUR. Ce choix est définitif et irrévocable pour l’année de revenus concernée. Vous pouvez toutefois de nouveau opter pour l’ancienne formule au cours de l’année suivante. Aucune exonération fiscale pour épargne-pension ne vous sera plus accordée à partir de l’année de vos 65 ans.

Assurance-vie

Une assurance-vie vous permet également de vous constituer un pactole supplémentaire avant de partir à la retraite. De plus, une assurance-vie vous permet de poursuivre votre épargne après votre 65e anniversaire. La date du paiement du capital constitué est effectivement fixée par contrat. La prime annuelle maximale s’élève à 2.310 EUR et jouit d’une exonération fiscale de 30 % ou 693 EUR au maximum. Cette exonération fiscale est incluse dans le panier des épargnes à long terme. Cela signifie que, si vous possédez encore un emprunt tombant également dans ce panier, la place restante pour une prime d’assurance-vie sera probablement inexistante.

Pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI)

Les indépendants peuvent verser des primes pour une PLCI auprès de leur caisse d’assurance sociale. La cotisation pour un plan “normal” s’élève à 1 % minimum et 8,17 % maximum des revenus professionnels nets de l’indépendant qui serviront de base au calcul des cotisations sociales. Un montant maximal absolu de 3.187,04 EUR (ex. d’imp. 2019) s’applique. Il existe également une PLCI “sociale”. Dans ce cadre, la cotisation est de 15 % supérieure à celle pour une PLCI “ordinaire”, avec un montant maximal de 3.666,85 EUR (ex. d’imp. 2019). Les cotisations payées sont considérées comme des cotisations sociales et sont totalement déductibles au titre de frais professionnels.

Titres-services / Chèques ALE

Les tâches ménagères peuvent s’avérer être fiscalement intéressantes via le recours aux titres-services ou chèques ALE. Tout contribuable peut bénéficier annuellement d’une exonération fiscale de 30 % (Région flamande) sur un achat de titres-services, et ce, jusqu’à un montant de 1.470 EUR (ex. d’imp. 2019). Nous vous recommandons d’inviter votre conjoint à signer également une convention d’utilisation avec l’organisme de titres-services et d’acheter des chèques à son nom si vous avez déjà atteint le montant maximal d’achat de 1.470 EUR. Vous pouvez ainsi bénéficier tous deux de l’exonération fiscale.

Dons

Enfin, les dons réalisés à un organisme agréé et d’un montant minimal de 40 EUR peuvent être déduits dans la déclaration fiscale.

Publié le 03/12/2018
Gilles Bultot, gbultot@deloitte.com

Did you find this useful?