plan-cafeteria

Article

Le plan cafétéria en progression

Actualités, mai 2018

La politique flexible de rémunération devient toujours plus populaire, également auprès des PME. Et les entreprises ont de bonnes raisons pour cela.

Les charges sociales et fiscales élevées mettent souvent un frein à la rémunération des travailleurs. De surcroît, les rémunérations fixes ne répondent pas toujours aux besoins individuels des travailleurs. Ainsi, les besoins et attentes du jeune diplômé qui commence à travailler sont peut- être différents de ceux du collègue plus expérimenté qui a des (petits-)enfants.

L’introduction d’un plan cafétéria permet à l’entreprise d’optimiser la rémunération du travailleur à la mesure et selon les idées de ce dernier, sans incidence sur les coûts. Le travailleur choisit, parmi un certain nombre d’avantages, ceux qu’il/ elle apprécie le plus.

Cette méthode flexible de rémunération est un fer de lance stratégique et aide les entreprises à attirer et à conserver ainsi les meilleurs travailleurs.

Création de budget

Lors de l’élaboration d’un plan cafétéria, il faut en premier lieu vérifier quels éléments de la rémunération peuvent être échangés. Il va de soi que l’échange d’éléments salariaux qui sont soumis à des cotisations sociales et fiscales fournit les meilleurs résultats. Pensez  ici à la restitution d’une partie du salaire mensuel brut, à la conversion du bonus annuel ou éventuellement de la prime de fin d’année. Des avantages existants tels qu’une voiture de société peuvent également être mobilisés.

Attention, pour chaque élément salarial, il convient de vérifier si la restitution de celui-ci est à priori possible eu égard au droit du travail, aux obligations sectorielles, etc.

Si le travailleur restitue un salaire qui est soumis à des charges sociales, cela aura peut-être des implications pour le travailleur sur le plan des allocations sociales, telles que la pension, les allocations d’incapacité de travail, etc.

Une information claire et transparente à ce sujet est cruciale!

Rémunération à la carte

Les possibilités que vous pouvez émettre sur le choix des options qui s’ouvrent au travailleur sont actuellement très étendues et peuvent être divisées en thèmes différents, comme l’équipement technique (par ex. le smartphone, la tablette, l’ordinateur portable), la mobilité (les vélos d’entreprise, l’abonnement à un parking), les avantages ‘work-life’ (le service de dépannage et d’entretien, les jours de congé extralégaux) et les assurances complémentaires (le remboursement d’une épargne-pension individuelle, l’assurance dentaire).

Principe de neutralité financière

Lors de l’élaboration du choix des options, il est important de bien chiffrer ce que chaque avantage offert coûtera à l’entreprise (sur le plan de l’ONSS, de la TVA, des taxes d’assurance, etc.) et quel budget doit être prévu à cet égard.

En outre, il convient, lors de la sélection, de s’arrêter devant la complexité opérationnelle. Le choix d’un remboursement de l’épargne- pension individuelle est plus facile à gérer que le choix d’un (certain type de) véhicule de société.

La communication est la clé

La réussite de votre plan cafétéria dépend fortement de la mesure dans laquelle les travailleurs sont impliqués. Une enquête réalisée auprès du personnel pour connaître ses attentes et besoins vous aidera dans la sélection des avantages pour lesquels vous pouvez opter.

Une communication transparente et claire sur le fonctionnement du plan et sur les conséquences des choix opérés est donc primordiale. De préférence, tout cela sera dès lors traduit dans une policy souscrite par le travailleur lorsqu’il opérera son choix.

Publié le 18/05/2018
Ali Amerian, aamerian@deloitte.com

Notre lettre d'information mensuelle gratuite dans votre boite mail? Cliquez ici
Did you find this useful?