Perspectives

Sondage mondial sur les IFRS liés aux contrats d’assurance 2018

Le compte à rebours jusqu’en 2021 est amorcé : les assureurs se préparent à la mise en œuvre d’IFRS 17

Le sondage mondial sur les IFRS liées aux contrats d’assurance 2018 vise à donner un aperçu complet et indépendant de la façon dont les assureurs de partout dans le monde réagissent à IFRS 17 et se préparent en vue de son adoption.

Mené par l’Economist Intelligence Unit (EIU) au nom de Deloitte, le sondage explore les points de vue de 340 hauts dirigeants du secteur de l’assurance en Amérique du Nord, en Europe et en Asie sur l’étendue et la complexité des défis que pose la mise en œuvre d’IFRS 17 à l’égard du budget, de la technologie requise pour être conforme et des ressources disponibles pour exécuter le changement.

À retenir :

Juste assez de temps pour se préparer

Les assureurs mondiaux font preuve d’un optimisme prudent : 90 % sont d’avis qu’ils seront en mesure de se conformer à la norme au 1er janvier 2021 (45 % des répondants ont indiqué être persuadés qu’ils seront prêts). Les résultats varient selon le type d’assureur : 60 % des assureurs santé ont indiqué être très confiants, alors que seulement 37 % des assureurs vie ont exprimé la même certitude. Sur le plan géographique, la confiance est plus élevée en Europe que dans les autres régions.

Il est impératif de mettre à niveau la technologie.

Quatre-vingt-sept pour cent des assureurs sont d’avis que leurs systèmes informatiques devront être mis à niveau pour traiter les nouvelles données et effectuer les calculs requis à des fins de conformité à la nouvelle norme. La collecte des données est mentionnée comme le principal enjeu technologique.

Des coûts de mise en œuvre importants ont été budgétés.

La majorité des assureurs ont établi des prévisions budgétaires; les dépenses prévues sont maintenant bien plus élevées que les prévisions de 2013. Trente-cinq pour cent des assureurs s’attendent à dépenser plus de 50 millions d’euros pour se conformer à la nouvelle norme, par rapport à seulement 7 % il y a cinq ans.

À propos du sondage

Deloitte a demandé à l’EIU de mener un sondage à l’échelle mondiale en février et en mars 2018 afin de recueillir le point de vue de 340 hauts dirigeants et d’un certain nombre de professionnels du secteur de l’assurance à l’égard de l’étendue et de la complexité du défi que représente la mise en œuvre d’IFRS 17.

La répartition géographique des répondants inclut le Canada, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, l’Allemagne, le Japon, la Suisse, l’Espagne, les Pays-Bas, la Chine, la Corée du Sud et les États-Unis. Afin de fournir des résultats qui sont représentatifs de l’ensemble des compagnies d’assurance assujetties à la réglementation IFRS, le sondage couvre une large gamme de sociétés d’assurance, incluant les assureurs vie, les sociétés autres que d’assurance vie, les compagnies d’assurance mixte, les assureurs santé, et les compagnies de réassurance, de diverses tailles, mesurées selon les primes nettes souscrites.

Le sondage 2018 est le troisième d’une série de sondages visant à suivre le parcours et l’attitude des assureurs à l’égard de l’adoption d’IFRS 17. Les résultats du premier sondage, intitulé Winning the waiting game? (en anglais seulement), ont été révélés en 2012, alors que ceux du deuxième, Gaining momentum (en anglais seulement), ont été publiés après la présentation de la deuxième version préliminaire des nouvelles normes IFRS sur les contrats d’assurance par l’International Accounting Standards Board (IASB), en juin 2013.

Inscrivez-vous pour visionner notre dernière webémission mondiale IFRS 17

Inscrivez-vous (disponible en anglais seulement)

Télécharger le Sondage mondial sur les IFRS liés aux contrats d’assurance 2018

Apprenez-en davantage sur la réaction et la préparation des assureurs mondiaux face à IFRS 17

Avez-vous trouvé ceci utile?