Perspectives

La route à suivre n’est pas toute tracée? Ne vous en faites pas!

Par Rose Trenker

Analyste | Bureau des projets internationaux du cabinet canadien (stagiaire d’été)

Que veux-tu faire plus tard? Comptable? Développeur de sites Web? Marcheur olympique? Voilà une question que nous avons tous déjà entendue un million de fois. Cette question peut être intimidante, en particulier à un âge où la plupart d’entre nous ne peuvent même pas décider ce qu’ils mangeront pour le déjeuner. À ce moment-ci de ma vie, je ne saurais quoi répondre. Le chemin n’est pas tracé d’avance. Je ne sais même pas vers où me diriger à l’heure actuelle. Voici donc les confessions d’une étudiante universitaire qui ne sait pas ce qu’elle veut faire plus tard.

Lorsque j’étais plus jeune, je voulais devenir une princesse. Avant de terminer mes études secondaires, la réalité m’a frappée et j’ai compris que cette option n’offrait pas beaucoup de possibilités sur le marché du travail. J’ai donc décidé de m’inscrire à une école de commerce. Si l’on m’avait posé la même question à ce moment-là, je n’aurais toujours pas su quoi répondre. Mon inscription à l’école de commerce était un coup de dés. Je me suis présentée à ma première journée de cours en espérant que je n’étais pas en train de gâcher ma vie.

Me voici de nouveau, aujourd’hui, à un tournant de ma vie. Je dois prendre d’autres décisions importantes, c’est-à-dire choisir mon domaine de spécialisation et vers quelle carrière m’orienter. Je suis habituellement le genre de personne qui planifie sa vie. Du moins, dans la mesure où c’est possible. Mais il semble que la seule chose pour laquelle je n’aie pas de plan préétabli est sans doute l’un des aspects les plus importants de ma vie : mon choix de carrière.

J’ai toujours pensé que les gens que j’admire, qui portent des vêtements dernier cri et ont les profils LinkedIn les plus professionnels, avaient toujours eu un plan. Le plus drôle, c’est que lorsque l’on demande à ces gens comment ils en sont arrivés là, ils répondent tous la même chose : « en travaillant dur, en saisissant les occasions qui se présentent et en ayant un peu de chance ». En fait, très peu de gens savent exactement ce qu’ils veulent faire plus tard.

La beauté de cette histoire c’est qu’il n’y a pas de fin. Vous ne serez peut-être jamais sûr de ce que vous ferez pour le reste de votre vie ni de la façon exacte dont vous vous y prendrez, et c’est correct. Autrefois, j’étais angoissée à l’idée de ne pas savoir exactement dans quelle direction je m’engageais. En fait, cela m’angoisse toujours. Mais j’ai compris que peu importe où je vais, je me remettrai toujours en question, et que les plus belles occasions se présentent au moment où l’on s’y attend le moins — comme dans le cas de mon stage d’été chez Deloitte. Peu importe ce qui arrive, la vie trouve toujours le moyen de vous placer exactement là où vous devez être.

Rose a fait un stage d’été comme analyste au sein de notre Bureau des projets internationaux du cabinet canadien. Elle est actuellement inscrite au baccalauréat en administration des affaires à l’Université Wilfrid Laurier.

Avez-vous trouvé ceci utile?