Diversity and Inclusion

Perspectives

Leaders des groupes-ressources du personnel (GRP) – « Activistes de bureau »

Par Lenore MacAdam

Notre engagement à l’égard de la diversité et de l’inclusion (…) réside dans une approche puissante et ambitieuse pour faire du Canada, et du monde entier, un endroit meilleur et plus sécuritaire. – Justin Trudeau, novembre 2015

La diversité et l’inclusion sont des termes intégrés aux programmes de toutes les entreprises en 2016. Nous parlons de « faire des progrès », de la « parité des sexes » et de « transcender la diversité afin de viser l’inclusion »; il s’agit d’une conversation à l’échelle planétaire.

Et une grande partie du travail lié à la diversité et l’inclusion est effectué par des bénévoles.

Les groupes-ressources du personnel (GRP) sont des groupes de bénévoles dirigés par des employés. Ils sont composés de personnes partageant certaines caractéristiques ou expériences de vie (sexe, orientation sexuelle, race, compétences, etc.). Ils sont parfois appelés « groupes d’affinités », « réseaux d’affaires » ou « communautés », et ils sont presque omniprésents au sein des entreprises.

Ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est que ces groupes de bénévoles sont essentiels aux programmes de diversité et d’inclusion. Des professionnels de la diversité et de l’inclusion conçoivent, élaborent et mettent en œuvre des programmes de classe mondiale dans l’ensemble de l’organisation, mais les GRP sont toujours là pour les aider. Ce sont ses membres qui fournissent les histoires, les perspectives et les expériences de vie qui soutiennent souvent le parcours de leur organisation en matière de diversité et d’inclusion.

Je suis la coprésidente nationale du GRP des LGBT de mon cabinet. Je ne peux pas m’imaginer ne pas faire partie de ce groupe. Il a enrichi ma vie professionnelle, il m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes au sein de mon cabinet et dans la collectivité, et il a rehaussé mon expérience en leadership. Cependant, ce rôle comporte certaines difficultés uniques, et c’est ce qui m’a inspirée à rédiger cet article.

Dans le cadre de cette série, j’aimerais en apprendre davantage sur le monde des GRP. Qu’est-ce qui nous motive, nous, les « activistes de bureau », à utiliser le peu de temps libre que nous avons pour organiser des groupes de discussion et des séances de sensibilisation? Quelle est l’histoire des GRP? Et que leur réserve l’avenir?

Faites-vous partie d’un GRP? Pourquoi? J’adorerais connaître votre point de vue.

Lenore MacAdam est conseillère en politiques de ressources humaines. On peut la joindre au lmacadam@deloitte.ca ou par LinkedIn.

 

Avez-vous trouvé ceci utile?