Communiqués de presse

Il est temps pour les ressources humaines de se fixer de nouveaux horizons, selon un rapport de Deloitte

Le Canada a la possibilité d'attirer des talents de classe mondiale

Le sondage de Deloitte sur les chefs d’entreprise canadiens révèle les tendances actuelles et émergentes qui façonnent les talents, les RH et les affaires.

Montréal, le 30 avril 2013 — Afin de pouvoir se livrer à la concurrence dans une économie mondiale ouverte à la mobilité des talents, les entreprises doivent évoluer et s'adapter. Selon l'édition canadienne du rapport de Deloitte intitulé Façonner de nouveaux horizons: Tendances relatives au capital humain en 2013, 67 % des chefs d’entreprise canadiens et des cadres supérieurs des ressources humaines (RH) interrogés affirment que les RH doivent subir une transformation afin de satisfaire aux nouvelles priorités des entreprises. Le rapport encourage aussi les chefs d'entreprise à  profiter de la conjoncture actuelle en tirant profit de la force économique du Canada pour attirer et perfectionner des talents de classe mondiale.

Les RH jouent un rôle crucial dans la stratégie opérationnelle
« Les facteurs clés de la réussite d’une entreprise, comme une croissance durable, l’innovation de ses produits et services  et la gestion des risques, s'appuient sur les talents pour créer un avantage concurrentiel, croit Suzanne Morin, Associée responsable de la pratique en Capital Humain au Québec. Les RH et les talents sont au cœur de la résolution des défis opérationnels des organisations et les ressources humaines jouent assurément un rôle clé en établissant des programmes efficaces qui mettent l'accent sur les avantages opérationnels directs. »

Afin de faciliter la transformation des RH et satisfaire ainsi aux nouvelles réalités des affaires, le rapport recommande d'établir des solutions de leadership incluant la gestion des talents qui accroissent la capacité d'une organisation d'exécuter sa stratégie opérationnelle.  En considérant les besoins et demandes en constante évolution des organisations d’aujourd’hui, l'intégration des RH dans la planification d’affaires  aide à identifier les programmes de gestion des talents qui appuieront l’exécution des stratégies opérationnelles.

Les entreprises canadiennes saisiront-elles cette occasion?
Les constatations de l’étude Façonner de nouveaux horizons: Tendances relatives au capital humain en 2013 indiquent que seulement 34 % des répondants canadiens croient être de « classe mondiale » dans une partie ou la totalité des secteurs des RH et des talents. Cela suggère que presque deux tiers des répondants canadiens croient qu'il y a possibilité de développer et de renforcer leurs capacités en RH et en gestion des talents.

« Les entreprises devraient développer leur banque de talents en embauchant en conséquence d'un potentiel futur, affirme Mme Morin. Celles qui recrutent de nouveaux effectifs pour combler les besoins actuels manquent l'occasion de se préparer pour l'avenir. »

Les défis en capital humain peuvent avoir une incidence sur la création d'emploi
47 % des répondants de l'enquête canadienne croient que les perspectives économiques générales en 2013 sont de fortes à modérées en comparaison avec 2012. Presque autant de répondants (48 %) croient que les perspectives économiques générales de cette année seront semblables à celles de l'année dernière.

Le rapport explique également que les défis en capital humain sont moins liés à l'économie qu'aux types de compétition pour les talents. Par exemple, environ un tiers des employeurs canadiens interrogés ont affirmé qu'ils ne trouvent pas de travailleurs possédant les compétences dont ils ont besoin pour tirer avantage des occasions d'affaires actuelles. Ainsi, au lieu de faire face à des enjeux liés au financement, ces entreprises peinent plutôt à trouver les bonnes ressources afin de s’engager dans leurs projets d’affaires.

Entre janvier et février 2013, Deloitte a mené une enquête auprès de plus de 1 300 chefs d'entreprise et cadres supérieurs des RH dans 59 régions à l'échelle des principales régions économiques du monde.  Selon l'enquête, les six tendances les plus importantes qui influent ou devraient influer sur les priorités des RH canadiennes en 2013 sont les suivantes :

  1. Transformer les RH pour répondre aux nouvelles priorités de l’entreprise
    Les efforts de transformation des RH se poursuivent afin d’orienter leur attention sur les objectifs prioritaires de l’entreprise et se concentrer sur certains aspects, notamment la gestion des talents, les marchés émergents et l’organisation des RH.
  2. La guerre du perfectionnement des talents
    Le balancier de la gestion des talents oscille du recrutement au perfectionnement.
  3. Accélération de l'entreprise
    Confrontées à des défis de plus en plus complexes et nombreux, les entreprises actuelles exigent plus de leurs initiatives de changement et mettent en œuvre des stratégies adaptées à leurs besoins, précises et durables.
  4. Stratégie d'image de l'employeur : innovation grâce à l’image de marque axée sur la gestion des talents
    Les médias sociaux ont supprimé toute frontière qui existait encore entre la marque d’entreprise et la marque axée sur la gestion des talents. Il s’agit maintenant de deux facettes d’une même réalité.
  5. Leadership, la suite : déboulonner le mythe du superhéros
    Les théories de leadership appliquées antérieurement ne permettent plus de suivre le rythme effréné du marché actuel. Les entreprises recherchent donc un nouveau modèle adapté à l’ère de la souplesse.
  6. Les conseils d’administration changent la donne en RH
    Afin de saisir de nouvelles occasions de croissance durable et de gérer des risques accrus, les conseils d’administration des entreprises très performantes font participer davantage les chefs des RH à la stratégie commerciale d’entreprise,  et ce, beaucoup plus tôt dans le processus.

À propos de Deloitte
Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers. Deloitte LLP, société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l’Ontario, est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu Limited. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Deloitte s.e.n.c.r.l., une société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois du Québec.

Deloitte désigne une ou plusieurs entités parmi Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société fermée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ainsi que son réseau de cabinets membres dont chacun constitue une entité juridique distincte et indépendante. Pour obtenir une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses sociétés membres, voir www.deloitte.com/ca/apropos.

Personnes-ressources

Jeannie Tsang
Deloitte
Directeur des Relations publiques
416-643-8084 / 416-576-9016
jeatsang@deloitte.ca

Vital Adam
Deloitte Canada
Directeur principal, Relations publiques
514-393-5281
viadam@deloitte.ca

Avez-vous trouvé ceci utile?