Perspectives

Cinq défis pour le gouvernement dans l’adoption de l’IA

Pourquoi l’adoption généralisée de l’IA est-elle plus lente au sein du gouvernement que du secteur privé?

En matière d’intelligence artificielle (IA), les technologies s’intègrent rapidement à presque tous les aspects de notre vie. Le gouvernement n’échappe pas à cette intégration et l’IA a une incidence de plus en plus marquée dans ce secteur, comme en témoignent les agents conversationnels et les algorithmes, par exemple.

Cependant, l’adoption généralisée de l’IA est plus lente au sein du gouvernement que du secteur privé. Pourquoi?

Cinq facteurs clés expliquent cet écart :

  1. Plusieurs organismes gouvernementaux et du secteur public ne disposent pas d’une compréhension profonde de leurs données.
  2. Les employés ne possèdent pas souvent les compétences nécessaires en matière d’IA et de gestion de données.
  3. En matière d’IA, le contexte est de plus en plus complexe et concurrentiel.
  4. La demande est moins forte pour les employés du secteur public d’être novateurs et de prendre des risques.
  5. Les algorithmes d’IA exigent des mises à jour de la part de fournisseurs particuliers, ce qui entraîne des coûts additionnels pour les organismes du secteur public.

Cliquez ici pour lire l’article complet publié par le Forum économique mondial. (En anglais seulement)

Si vous avez besoin d’information sur ce sujet en français, veuillez communiquer avec omnia@deloitte.ca, nous nous feront un plaisir de vous aider. 

(En anglais seulement)

Apprenez-en davantage

Personnes-Ressources

Nihar Dalmia - nidalmia@deloitte.ca
Directeur principal, leader du Secteur public, Omnia IA

Julian Torres Santeli - jtorressanteli@deloitte.ca
Directeur, Omnia IA
 

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/