Perspectives

Informatique en nuage

Pour les sociétés privées, les technologies infonuagiques hybrides s’imposent comme une force motrice au sein de l’infrastructure des TI.

L’informatique en nuage continue de dominer l’environnement technologique pour bon nombre de sociétés privées.

D’ici 2019, environ 40 % des dépenses projetées de 141 milliards de dollars en services infonuagiques publics proviendront de petites et moyennes entreprises.28 Pour la troisième année d’affilée, les investisseurs en capital de risque ont classé les technologies infonuagiques au premier rang des secteurs d’investissement dans le cadre du plus récent sondage mondial de Deloitte sur la confiance des investisseurs. Par ailleurs, environ deux tiers des chefs de l’information considèrent que l’informatique en nuage est l’une des plus grandes forces perturbatrices au sein de leur entreprise, selon un sondage distinct réalisé auprès des leaders des technologies. De plus en plus d’organisations choisissent des solutions d’infonuagique aux fins notamment de planification de ressources et de soutien de centres de données, et la virtualisation des TI aide ces organisations à se mesurer à leurs concurrents de plus grande taille.

« Les sociétés privées comptent de plus en plus sur l’infonuagique pour se démarquer de leurs concurrents », affirme David Brassor, directeur de service et leader de l’informatique en nuage, Deloitte Canada. « La capacité de mettre rapidement en œuvre des technologies et de nouveaux services permet aux organisations de réagir plus efficacement à la demande des marchés. »

D’ici 2019, environ 40 % des dépenses projetées de 141 milliards de dollars en services infonuagiques publics proviendront de petites et moyennes entreprises.

Enjeux

Les premiers adeptes de l’informatique en nuage, qui fournit un accès sur demande à des ressources technologiques partagées par l’intermédiaire du Web, considéraient souvent cette innovation comme un moyen de réduire les coûts et de se libérer des contraintes des logiciels existants. Mais tant pour les pionniers que pour les nouveaux convertis, il reste des défis à relever. Les plates-formes infonuagiques sont typiquement reconnues comme étant prêtes à utiliser, mais les applications doivent souvent être intégrées à la technologie existante dans l’ensemble de l’entreprise. La technologie doit aussi s’insérer dans la mission de l’entreprise. Par exemple, une application en nuage destinée à la gestion des données sur les consommateurs pour un détaillant ne répondra pas nécessairement aux besoins d’une entreprise manufacturière. Comme pour tout fournisseur externe, les chefs de l’information devraient être vigilants en s’assurant que les fournisseurs de services infonuagiques respectent les ententes de niveau de service portant sur les coûts et la prestation de services.

La sécurité et la confidentialité sont également primordiales. Les plates-formes infonuagiques peuvent aider les entreprises à gérer la croissance à l’ère des données massives, mais les informations ne sont pas toutes pareilles. Les données sur les patients, les renseignements bancaires et les dossiers personnels ne sont que quelques exemples d’informations stockées dans le nuage, régies par des règles et des règlements discrets, et vulnérables à une utilisation inappropriée s’ils se retrouvent entre de mauvaises mains.

Occasions

Pour les sociétés privées, les technologies infonuagiques hybrides s’imposent comme une force motrice au sein de l’infrastructure des TI. En combinant des environnements infonuagiques privés avec des ressources infonuagiques publiques, les entreprises peuvent gérer les services à partir d’un tableau de bord commun, filtrer les données selon les exigences de sécurité – en stockant les renseignements de nature délicate sur des serveurs privés – et apporter des modifications aux logiciels en fonction des besoins d’affaires. Gartner prévoit que les technologies infonuagiques hybrides donneront lieu à une nouvelle génération d’applications optimisées par l’analytique rapide comme l’éclair, procurant des connaissances approfondies des clients et des processus.

L’informatique en nuage peut aussi aider les sociétés privées à réorienter les dépenses en immobilisations vers les charges d’exploitation. Par exemple, les progiciels de gestion intégrés (PGI) en nuage destinés aux fonctions telles que les finances, la fabrication et la gestion de la chaîne d’approvisionnement peuvent éliminer les investissements à long terme au profit des dépenses « à l’utilisation ». L’approche fondée sur les charges d’exploitation offre aussi une certaine marge de manœuvre; les entreprises peuvent intensifier ou ralentir leurs activités selon les besoins d’affaires et libérer des liquidités pour d’autres investissements.

Les sociétés privées à la recherche de cibles d’acquisition pourraient aussi avoir l’occasion de tirer profit de l’infonuagique pour conclure des transactions dont les coûts de mise en œuvre des TI seront moins élevés. Les transactions peuvent tirer parti d’applications infonuagiques qui permettent aux systèmes des vendeurs de s’intégrer plus rapidement à l’infrastructure des acheteurs. Dans le cas des dessaisissements, l’informatique en nuage peut également offrir un moyen efficace de créer une infrastructure informatique sans provoquer d’importantes perturbations pour les clients.

Lorsque les entreprises ne sont pas tout à fait prêtes pour l’informatique en nuage, les dirigeants devraient aussi envisager des modèles émergents qui permettent d’intégrer des solutions infonuagiques aux logiciels existants. Ces solutions, appelées plate-forme-service d’intégration en nuage (iPaaS), permettent aux entreprises de profiter de la rapidité du nuage tout en utilisant les applications existantes sur place.

Questions à poser

  • Comment pouvez-vous intégrer des solutions infonuagiques de pointe afin de contribuer à créer une configuration informatique optimale pour votre entreprise?
  • Comment décider si les efforts – et les investissements – requis pour moderniser les systèmes existants devraient plutôt être consacrés à des solutions infonuagiques? 
  • Dans quelles situations devriez-vous choisir un modèle d’informatique à deux niveaux qui réunit la puissance du nuage et les logiciels existants sur place?

Auteur:

Yohan Gaumont 
Partner Consulting
ygaumont@deloitte.ca

Avez-vous trouvé ceci utile?

Sujets semblables