Perspectives

La prochaine génération d’échange de données dans les services financiers

Utiliser les techniques d’amélioration de la confidentialité pour créer de la valeur

La valeur des données est souvent supérieure à la somme de ses parties. Dans le secteur des services financiers en particulier, l’utilisation des données permet aux institutions financières d’offrir une meilleure valeur et des services personnalisés à leurs clients, en plus de relever des défis d’entreprise comme la fraude. Mais l’utilisation des données apporte aussi son lot de préoccupations à l’égard de la confidentialité et de la sécurité chez les clients, les institutions et les organismes de réglementation, ce qui les a toujours empêchés de dégager pleinement la valeur de leurs données. Aujourd’hui, les nouvelles techniques d’amélioration de la confidentialité peuvent transformer radicalement cette dynamique en réduisant, voire en éliminant, les risques de confidentialité liés à l’échange de données, en plus d’ouvrir de nouvelles possibilités de créer de la valeur.

Visiter le site Global pour télécharger le rapport

(en anglais seulement)

Accéder au rapport global

Le plus récent rapport du Forum économique mondial (le « Forum ») et de Deloitte mondial aborde cinq techniques d’amélioration de la confidentialité, qui permettent aux institutions, aux clients et aux organismes de réglementation d’analyser et d’échanger des perspectives sur les données, sans communiquer les données sous-jacentes elles-mêmes. Ces techniques sont :

gx-key-green-p.jpg (50Ã 50)  

la confidentialité différentielle, où l’on introduit de l’aléa dans un système analytique afin qu’il soit impossible de faire l’ingénierie inverse des entrées individuelles;

gx-key-green-p.jpg (50Ã 50)  

l’analyse fédérée, où les parties échangent les perspectives découlant de leur analyse, sans communiquer les données elles-mêmes;

gx-key-green-p.jpg (50Ã 50)  

le chiffrement homomorphe, où les données sont chiffrées avant d’être échangées, de sorte qu’elles puissent être analysées, mais non décodées pour révéler l’information initiale;

gx-key-green-p.jpg (50Ã 50)  

les preuves à divulgation nulle de connaissance, où les utilisateurs peuvent prouver leur connaissance d’une valeur sans révéler la valeur elle-même;

gx-key-green-p.jpg (50Ã 50)  

le calcul multipartite sécurisé, où l’analyse des données est répartie entre diverses parties, de sorte qu’aucun intervenant unique ne puisse voir l’ensemble d’entrées complet.

Le rapport décrit en détail le fonctionnement de chaque technique et illustre, à l’aide de cas d’utilisation hypothétiques, comment les techniques d’amélioration de la confidentialité peuvent éliminer la nécessité du compromis entre confidentialité et utilité dans les services financiers. En définitive, ce rapport explique comment les techniques d’amélioration de la confidentialité peuvent redéfinir la dynamique de l’échange de données, permettant ainsi aux institutions de créer de la valeur tout en s’attaquant aux problèmes les plus pressants d’une façon acceptable pour les clients, les organismes de réglementation et l’ensemble de la société.

Lisez le rapport complet pour découvrir comment les techniques d’amélioration de la confidentialité peuvent vous aider à tirer pleinement parti de vos données organisationnelles tout en les protégeant.

Deloitte est heureux de publier un résumé de ce rapport – L’échange de données dans les services financiers : cinq techniques pour améliorer la protection des renseignements personnels et la confidentialité, qui examine d’un peu plus près les cinq techniques prometteuses qui sont abordées dans le rapport.

Accéder au rapport global
(en anglais seulement)

Accéder au sommaire exécutif de Deloitte
Avez-vous trouvé ceci utile?

Sujets semblables

/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/