Points de vue

Au Canada, la formation des dirigeants inquiète

Et les entreprises peuvent faire mieux

Plus que jamais, la formation des dirigeants préoccupe nos entreprises. Apprenez à créer un modèle de perfectionnement efficace.

Écrit par Heather Stockton and Karen Pastakia

Les compétences en leadership constituent un sujet continu de préoccupation depuis les 20 dernières années, et cette situation semble s’être intensifiée : selon la dernière enquête de Deloitte sur les tendances dans le domaine du capital humain, les chefs de direction et les professionnels d’expérience des RH au Canada estiment à présent qu’il s’agit du problème le plus important et le plus pressant pour les entreprises.

Malgré l’importance du perfectionnement des dirigeants d’entreprise, il est évident que les programmes actuels et l’infrastructure sous-jacente ne sont pas suffisants. Fait alarmant, seulement un répondant sur cinq juge que les programmes de leadership de son entreprise sont excellents. En fait, près de la moitié d’entre eux estiment que leur capacité à former des dirigeants à tous les paliers de leur entreprise est faible.

Commencez par définir les facteurs de réussite pour l’entreprise, puis déterminez les compétences et le potentiel existants en plus de repérer les lacunes.

Un grand écart
Selon une étude de Bersin by Deloitte (en anglais), l’écart important qui existe entre le besoin d’entretenir un réseau de leaders compétents et la capacité de combler ce besoin est attribuable en grande partie aux déficiences persistantes dans les quatre domaines suivants :

  • Écart entre les programmes offerts par les RH et les compétences nécessaires à l’entreprise pour réaliser ses objectifs et stratégies organisationnels;
  • Absence de données rigoureuses permettant d’identifier les leaders clés dans l’organisation, d’évaluer leur potentiel d’avancement et de développer des parcours de perfectionnement clairs;
  • Incapacité majeure à transférer les compétences acquises dans le cadre de la formation au milieu de travail; certains estiment qu’en général, moins de 2 % du savoir est transmis;
  • Manque d’harmonisation entre les programmes autonomes de perfectionnement des compétences en leadership entre eux, ou avec les autres programmes des RH, entraînant des répercussions négatives sur les efforts d’amélioration de la relève et du rendement, et sur l’efficacité du programme de perfectionnement proprement dit.

Même lorsqu’il est effectué le mieux possible, le perfectionnement des leaders, c’est-à-dire l’acquisition systématique des compétences requises pour diriger avec efficacité maintenant et dans le futur, demande beaucoup de travail. Ces lacunes le rendent encore plus difficile.

Rectifiez le tir
Les déficiences mentionnées entraînent un gaspillage d’argent considérable et présentent un risque stratégique réel pour la plupart des entreprises. Par contre, elles représentent aussi une occasion de repenser les initiatives qui ne produisent pas les résultats voulus et de leur donner un souffle nouveau. Voici comment les entreprises peuvent faire les deux :

  • Cibler les vrais besoins de l’entreprise. Associez étroitement le perfectionnement des compétences des leaders à la croissance ou à d’autres initiatives stratégiques, aux changements stratégiques et culturels ou à d’autres démarches importantes de transformation. L’engagement, l’apprentissage et le perfectionnement des compétences des leaders sont proportionnellement liés aux résultats concrets pour l’entreprise;
  • Faire des choix difficiles. N’éparpillez pas vos efforts, concentrez-vous sur les quatre ou cinq compétences clés pour les leaders afin de mener à bien votre stratégie (en commençant par la haute direction), et affectez la plus grande partie de vos dépenses à ces gens et leurs capacités;
  • Recueillir des données concrètes. Les examens à 360 degrés représentent le moyen le plus souvent utilisé pour évaluer les compétences des leaders, mais ils ne donnent pas les données concrètes nécessaires pour prendre des décisions éclairées sur les compétences actuelles et les futures possibilités. Mettez de côté les ressources requises pour définir qui sont vos futurs leaders et pour connaître de façon fiable leur rôle optimal et leur potentiel;
  • Accélérer le perfectionnement. La plus grande partie de la formation et du perfectionnement est encore axée sur les résultats, c’est-à-dire les comportements souhaitables, même si des études démontrent clairement qu’il est possible d’accélérer le changement en se concentrant sur les éléments contributifs, soit les facteurs qui motivent les comportements souhaitables. Les organisations peuvent améliorer considérablement l’acquisition de nouvelles compétences en ciblant les modèles cognitifs plutôt que les comportements;
  • Choisir des déploiements stratégiques. Déterminez proactivement les expériences et le perfectionnement dont les dirigeants à fort potentiel ont besoin. Il est bon de le faire le plus tôt possible dans leur carrière. Tout au long de leur ascension au sein de l’entreprise, ils commenceront à faire montre d’une plus grande influence et de plus d’agilité, qualités déterminantes des hauts dirigeants.

La préparation adéquate des futurs leaders de votre entreprise, sélectionnés parmi les membres de votre personnel, pourrait être un défi d’envergure, mais c’est une étape essentielle à votre succès à long terme. Commencez par définir les facteurs de réussite pour l’entreprise, puis déterminez les compétences et le potentiel existants en plus de repérer les lacunes. À partir de là, élaborez un modèle d’acquisition et de perfectionnement qui tient compte de toutes les générations de dirigeants et les intersections générationnelles et qui élargit la réserve de leaders afin de gérer les risques. Et, bien entendu, supervisez soigneusement le rendement et suivez les progrès en cours de route.

Le leadership n’est pas un tour de magie ni un amalgame de caractéristiques qu’ont certaines personnes mais pas d’autres. Le perfectionnement des dirigeants est surtout une question de perfectionnement des compétences; une combinaison de connaissances précises et de pratiques peaufinées. C’est précisément cette combinaison qui permet l’approfondissement de diverses compétences.

Dans quelle mesure votre entreprise réussit-elle à former ses leaders? Serait-il possible d’améliorer le processus? Aimeriez-vous remanier ou revitaliser le perfectionnement des compétences des leaders de votre entreprise? Discutez-en davantage avec un de nos leaders.

Avez-vous trouvé ceci utile?