Perspectives

Comment les technologies révolutionnaires changent la donne en matière de risques

La distinction entre science-fiction et réalité scientifique s’estompe. Une vague de technologies soi disant révolutionnaires se profile à l’horizon. Celle-ci promet d’avoir une incidence énorme sur nos vies personnelles et nos pratiques professionnelles. Très récemment, nous avons vu l’arrivée des véhicules sans conducteur, des appareils technologiques prêt-à-porter dont les capacités s’apparentent à celles des grands ordinateurs, ainsi que des ordinateurs qui, de plus en plus, ont la capacité de prendre des décisions en tirant des « leçons » des décisions déjà prises et des expériences déjà vécues. On estime que, d’ici 2017, le monde s’enrichira de mille milliards de capteurs par année, ce qui marquera le passage vers un Internet des objets entièrement fonctionnel.

Cette vague de changement s’accompagnera de nouveaux défis pour les professionnels de la gestion des risques, avec l’expansion de l’univers des risques et le rythme d’exploitation qui ne cesse de s’accélérer.

Le présent blogue mettra l’accent sur cinq domaines technologiques où les grands pas en avant sont non seulement théoriquement possibles, mais déjà manifestes :

  • Technologies prêt-à-porter
  • Drones (appareils pilotés par soi-même ou à distance)
  • Technologie à code source libre
  • Intelligence artificielle et informatique cognitive
  • Prolifération des capteurs

Ces technologies auront une incidence profonde sur notre façon de faire des affaires et ont le potentiel d’être déstabilisantes au sein du marché. Une étude réalisée récemment par Deloitte Consulting, intitulée L’ère des perturbations : les entreprises canadiennes sont-elles prêtes?, révèle qu’une majorité des entreprises canadiennes ne sont pas pleinement préparées à tirer profit de cette vague imminente de nouvelles technologies ou à y faire face. Puisque nous avons la responsabilité, directe ou indirecte, de gérer les risques dans nos organisations respectives, nous ne pouvons pas nous contenter d’être au courant des technologies qui s’en viennent. Nous devons comprendre les répercussions qu’auront ces technologies et déterminer l’état de préparation de la direction à gérer ces occasions et les risques connexes. Un bon point de départ consiste à examiner les divers types de risques qui peuvent découler de ces technologies.

  • Risques en matière de sécurité – dès que les données sont numériques, elles deviennent vulnérables. Nous nous trouvons déjà dans un environnement où les données et les systèmes sont vulnérables aux cyberattaques. Avec la prolifération des capteurs, on compte davantage sur l’informatique décisionnelle et cognitive avancée et, à mesure que des systèmes et des données sont intégrés à des capteurs, à des appareils prêt-à-porter et à des drones se trouvant à l’extérieur des murs de nos organisations, les menaces de cyberattaques et d’exploits se multiplient également. De plus en plus, de l’information sur la propriété intellectuelle et des renseignements individuellement identifiables seront transmis dans le cyberespace, de même que des données financières et d’autres renseignements exerçant un attrait pour les cybercriminels. La protection de ces renseignements constitue manifestement une préoccupation de premier plan; aussi, la portée et la force des cyberdéfenses devront évoluer au rythme des percées technologiques.
  • Risques physiques – toutes les technologies qui déplacent des objets créent un certain risque. Les cinq technologies énumérées ci-dessus ont une incidence potentielle sur la façon dont les objets se déplacent. Des tondeuses automatiques, des entrepôts automatisés et de gros camions sans conducteur pourraient faire partie de notre avenir collectif. Bien entendu, le potentiel de risque entre un chariot élévateur à fourche autonome qui cesse soudainement de fonctionner n’est pas le même que celui d’un 18 roues hors de contrôle qui fonce à pleine vitesse sur l’autoroute. Nous avons déjà été témoins d’une blessure très médiatisée, attribuable à un drone, lorsque le chanteur Enrique Iglesias a subi une coupure à la main en tentant d’attraper l’appareil qui le suivait. (N’écoutant que son courage, il a poursuivi son spectacle malgré sa main ensanglantée.)
  • Risques décisionnels – alors que les fonctions de gestion sont imparties à des ordinateurs et à des processus automatisés, la question devient la suivante : que se passe t il lorsque des erreurs surviennent? Un cas où l’intelligence artificielle stocke les mauvais produits dans un réfrigérateur n’a pas la même incidence qu’un médecin-robot qui « lit » une scintillographie et pose un diagnostic. Si un ordinateur oriente les décisions, quels contrôles a t on mis en place pour assurer la prise de décisions avisées et éthiques?
  • Risques liés au soutien – comme pour toutes les nouvelles technologies, certaines résistent à l’épreuve du temps et d’autres sombrent dans l’oubli. Les personnes responsables de gérer les risques doivent examiner le recours à ces technologies au sein de leur organisation et la mesure dans laquelle cette dernière est prête à soutenir leur développement ou, si nécessaire, à trouver des solutions de rechange. Cela vaut tout particulièrement pour la technologie à code source libre, dont le développement est assuré par des participants, ce qui soulève des préoccupations à l’égard de la gestion du changement et de la propriété des biens logiciels.

Peu importe la technologie ou le risque qui en découle, notre tâche la plus importante consiste à poser les bonnes questions aux bonnes personnes. La première étape est de comprendre l’utilisation et l’adoption anticipée dans votre domaine particulier. Évidemment, chaque secteur incorporera différents aspects des technologies de différentes façons. Aussi, avant d’aller plus loin, il est essentiel d’avoir une meilleure idée de la façon dont les progrès technologiques seront utilisés dans votre milieu.

Une fois que vous savez comment les diverses technologies seront fort probablement utilisées dans votre domaine, déterminez les aspects sur lesquels elles auront une incidence. L’informatique cognitive remplacera t elle les décisions prises par des humains à certains égards? Des capteurs indiqueront ils à des appareils quand ils doivent s’arrêter et se mettre en marche? Votre architecture informatique reposera t elle sur du code source libre développé par une armée de participants? Les réponses à ces questions vous orienteront quant aux domaines de risque que vous devrez évaluer.
Les membres de la haute direction auront leurs propres questions. Quelle sera l’incidence de ces technologies révolutionnaires sur le marché et de nouveaux concurrents feront-ils leur apparition? Quels sont les risques juridiques précis associés à l’utilisation d’une nouvelle technologie dans nos activités et notre secteur? Cela créera t il des conflits avec d’autres parties prenantes? Il est essentiel de dégager ces questions pour obtenir des réponses.

Il ne fait aucun doute que les technologies émergentes présentent des occasions incroyables dont nous pouvons grandement tirer parti. Mais, comme ces avantages s’accompagnent aussi de risques, nous devons être vigilants et créer un plan solide pour protéger nos activités d’affaires quotidiennes.

Voici deux réflexions en guise de conclusion. Premièrement, ces nouvelles technologies se manifestent rarement seules. Si leur utilisation diffère d’un secteur à l’autre et varie grandement selon le degré de maturité de l’organisation, nous devrons composer simultanément avec plusieurs progrès technologiques. Compte tenu de l’interconnexion entre les nombreux points de données numériques, l’analytique des données s’impose encore plus comme outil de gestion de cette prolifération.

Deuxièmement, nous devons tenir compte de l’effet en cascade que provoquent ces percées. Les interdépendances entre les progrès technologiques iront en augmentant; aussi, sans intervention, un risque pourrait entraîner très rapidement d’autres conséquences imprévues.

Au cours de cette période stimulante, le besoin d’assurer une gestion des risques de façon proactive et intelligente sera plus grand que jamais. Amusez-vous bien!

Avez-vous trouvé ceci utile?

Sujets semblables