New auditor's report

Etudes et publications

Un reporting clair et transparent

Le nouveau rapport d’audit

Ces dernières années, les modèles affaires ont gagné en complexité en Suisse et à travers le monde; et le reporting financier a dû évoluer en augmentant le jugement, les estimations et l’incertitude sous-jacente aux états financiers. Jusqu’à récemment, le rapport de l’auditeur, en tant que principal livrable du processus d’audit, correspondait à un texte standard avec ou sans qualification en fonction des résultats de l’audit. Mais aujourd’hui, les investisseurs et autres utilisateurs des états financiers exigent des informations supplémentaires spécifiquement liées à la société qui renforcent la transparence et la valeur ajoutée de l’audit.

L’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) a publié de nouvelles normes d’audit internationales (ISA, International Standards on Auditing) qui vont transformer le rapport de l’auditeur. Pour les sociétés cotées, il inclura désormais des informations importantes sur l’audit, telles que les éléments clés de l’audit (key audit matters). Ces changements renforcent la transparence de l’audit et la confiance à l’égard des états financiers, autant d’atouts qui sont dans l’intérêt des parties prenantes. Ces nouvelles exigences s’appliquent aux audits des états financiers des sociétés cotées en bourse et de sociétés possédant des obligations cotées et ce pour les exercices annuels clôturés à partir du 15 décembre 2016. Leur transposition dans les Normes d'audit suisses est prévue pour une phase ultérieure.

Notre publication souligne les avantages pour les sociétés et les investisseurs et procède à une comparaison des améliorations précitées en mettant au jour les domaines d’intérêt particulier pour les autorités de régulation. Vous trouverez aussi une vue d’ensemble détaillée de la nouvelle structure du rapport d’audit et des nouvelles exigences ainsi qu’une explication sur l’obligation de l’auditeur de présenter des informations sur les thèmes les plus importants ressortis de l’audit des états financiers, ou key audit matters.

Parmi les avantages attendus, citons:

  • La transparence et la confiance
  • La pertinence et la crédibilité
  • La comparabilité
  • La communication
  • La qualité

La communication des key audit matters constitue le principal changement du nouveau rapport d’audit. Quoi qu’il en soit, ils sont difficiles à identifier et il ne sera pas facile d’en faire une description succincte et compréhensible tout en restant pertinent. Dans certaines juridictions, le rapport d’audit inclut des informations supplémentaires pour les investisseurs et les utilisateurs des états financiers allant au-delà des exigences des normes modifiées de l’IAASB.

Au Royaume-Uni, par exemple, l’auditeur apporte une conclusion relative à chaque key audit matter et fournit des informations supplémentaires sur les observations, le cas échéant. L’auditeur présente également les niveaux de matérialité et les seuils de reporting appliqués au groupe et aux composantes ainsi que la manière dont ils ont été déterminés. Le rapport d’audit divulgue par ailleurs la portée de l’audit et le nombre de composants pour lesquelles des audits ont été menés. Cette information renforce encore le niveau de transparence et les possibilités de comparaison. Avec l’accord de la société, il est aussi permis, en Suisse, de communiquer certaines informations supplémentaires dans le rapport d’audit. Une interaction en amont entre l’auditeur et le comité d’audit est essentielle à cette transformation du rapport d’audit.

Télécharger le PDF (anglais)
Cela vous a-t-il été utile ?