Analyse

Women in the boardroom

Une perspective mondiale

Si la représentation des femmes au sein des conseils d’administration ne cesse de s’accroître, le nombre de femmes dirigeant ces conseils reste faible à l’échelle mondiale. Globalement, les femmes détiennent désormais 12 % des sièges des conseils et seuls 4 % d’entre elles les président.

La quatrième édition de ce rapport revient sur les efforts entrepris par 49 pays pour augmenter le nombre de femmes siégeant aux conseils d’administration.

Les pays européens sont toujours aux avant-postes en termes de mixité au sein des conseils d’administration, la Norvège, la France, la Suède et l’Italie figurant parmi les pays présentant la plus forte proportion de femmes représentées au sein des conseils. Ce sont les zones Amériques et Asie-Pacifique qui ont le moins progressé en la matière. Concernant la présidence féminine des conseils d’administration, les trois régions présentent, à peu de choses près, le même pourcentage : EMEA (5 %), Amérique (4 %) et Asie-Pacifique (4 %).

Women in the boardroom: Une perspective mondiale

« Nous avons assisté à un accroissement de la présence féminine au sein des conseils d’administration, cependant le nombre de femmes en occupant la présidence reste faible, y compris dans les pays les plus avancés. Bien évidemment, dans de nombreux pays, la présidence est une position exécutive, mais l’absence de femmes à ce poste est révélatrice. Le Danemark, par exemple, affiche le sixième plus fort taux d’administratrices au sein de ses conseils, mais se classe pourtant au bas du classement pour la présidence - notre étude montre en effet qu’aucun conseil d’administration danois n’est présidé par une femme. Et ce pays n’est pas un cas isolé.
Les statistiques mondiales cachent d’importantes disparités au sein des pays. Les pays scandinaves notamment disposent de politiques efficaces facilitant l’accès des femmes aux conseils d’administration, contrairement à l’évolution plus mesurée en la matière dans la région Asie-Pacifique. Il est donc évident que l’on peut faire bien plus encore. Nous encourageons activement la multiplication des efforts collaboratifs à l’échelle des entreprises, des pouvoirs publics et des responsables politiques ; c’est la seule façon de voir poindre des résultats. » Dan Konigsburg, Directeur général, Centre mondial pour la gouvernance d’entreprise de DTTL

Cela vous a-t-il été utile ?