Séverine Tornare

Parlez-nous de votre rôle actuel

Mon parcours de vie a toujours été plutôt naturel mais très atypique. J’ai saisi toutes les opportunités qui se sont présentées, je n’ai jamais eu peur de l’inconnu et j’ai toujours été assez optimiste pour relever de nouveaux défis car je suis très curieuse et j’aime découvrir de nouveaux horizons (je m’ennuie facilement !). C’est ainsi que je suis passée de mes études de marketing à un cursus en finance internationale au Japon. A mon retour en Suisse, j’ai été engagée par le service fiscal américain de Deloitte Suisse à Genève. J’y ai travaillé pendant trois ans, avant d’assumer de nouvelles responsabilités à l’international chez Firmenich, puis chez Cargill.

Quelques années et deux bébés plus tard, j’ai quitté le monde de l’entreprise internationale pour m’occuper de mes enfants et trouver un véritable équilibre entre vie professionnelle et vie privée. J’ai ensuite créé ma propre entreprise de confection de gâteaux d’anniversaire sur commande. Il y a deux ans, j’ai fêté mes 40 ans. C’est à ce moment que mon mari m’a convaincue de réaliser le rêve de ma vie : publier des livres. En 2020, j’ai publié quatre livres pour enfants aux éditions Auzou et d’autres sont prévus pour 2021. Mon rêve est devenu réalité !

Comment Deloitte vous a-t-il aidée dans votre carrière ou pour atteindre vos objectifs de vie ?

Deloitte a été mon premier véritable employeur permanent après mes études. Il m’a ouvert un monde d’opportunités et m’a permis d’apprendre beaucoup. Je me souviendrai toujours des mots d’Yvon de Coulon lorsqu’il m’a accueillie : « La fiscalité américaine ? N’ayez pas peur, c’est un excellent départ dans la vie. C’est d’ailleurs dans ce service que j’ai moi-même commencé chez Deloitte. » C’était vraiment encourageant. J’ai également beaucoup apprécié la flexibilité de pouvoir travailler tôt le matin ou tard le soir, car notre service était très arrangeant du point de vue des horaires et j’ai eu la chance d’avoir d’excellents collègues. La chose la plus importante que Deloitte m’a peut-être donnée, c’est mon mari ! Il a rejoint Deloitte Genève environ deux ans après mes débuts et ça a été le coup de foudre. Nous sommes ensemble depuis 16 ans maintenant.

Comment voyez-vous la suite de votre parcours, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel ?

Personnellement, je pense avoir tout ce dont je pourrais rêver (à part plus d’heures dans une journée !). Sur le plan professionnel, j’aimerais aussi publier des livres pour les adultes, en plus de mes romans pour enfants.

Pouvez-vous nous faire part d'un souvenir positif de votre travail chez Deloitte ?

J’en ai beaucoup ! Chez Deloitte un de mes collègues m’a fait découvrir des romans anglais « feel-good ». J’ai aussi adoré les « soirées pizza » pendant les périodes chargées, quand nous travaillions très tard pour terminer le plus de déclarations de revenus américaines possible. Monter à cheval pendant la pause déjeuner est aussi un bon souvenir : comme j’étais une lève-tôt et je travaillais volontiers jusqu’à tard le soir, je profitais du soleil à midi ! Et bien sûr, le jour où j’ai rencontré mon mari, mais c’est une évidence, je m’en souviens comme si c’était hier.

Séverine écrit sous le pseudonyme de Philippine de Gréa et vous pouvez la retrouver sur les réseaux sociaux. Parmi ses livres récents, nous pouvons citer « Les véhicules et engins de chantier suisses », « Marguerite et Madame de Staël : un espion au château de Coppet » et « Les p’tits atlas des cantons suisses : Genève ».