Votre carrière

La mixité au sein des équipes, gage d’une performance accrue

Communiqués de presse

Le fait que les femmes soient de plus en plus nombreuses à occuper des postes à responsabilités n’a rien de nouveau. Mais cette situation change-t-elle notre conception d’une bonne gestion ? Entretien avec Sarah Kane, Associée chez Deloitte Consulting, concernant la mixité au travail.

Le fait que les femmes soient de plus en plus nombreuses à occuper des postes à responsabilités n’a rien de nouveau. Mais cette situation change-t-elle notre conception d’une bonne gestion ? Comment interpréter cette représentation accrue des femmes à des postes de direction ?

Les organisations et les entreprises qui aspirent à la croissance et à l’innovation ainsi qu’à se différencier sur leur marché bénéficient à tous les égards de la présence croissante de femmes en leur sein, notamment aux postes les plus élevés. « Dernièrement, une entreprise avec laquelle je travaillais a rassemblé ses 300 principaux responsables mondiaux afin d’échanger sur l’avenir »," explique Sarah Kane, Associée chez Deloitte. L’homogénéité de ce groupe l’a surprise. « Le débat était centré sur la croissance sur de nouveaux marchés et sur l’innovation des produits, et uniquement sur ces questions. » Sarah Kane est convaincue qu’un groupe plus hétérogène de talents, dans lequel les femmes auraient été davantage représentées, aurait abordé des idées plus ambitieuses pour définir la stratégie de l’entreprise. Fortes de la diversité des opinions qu’elles proposent, des équipes mixtes peuvent aller bien plus loin en s’appuyant sur des perspectives et des modes de pensées différents ainsi que sur de nombreux processus décisionnels distincts.

L’atout féminin

Sarah Kane souligne que notre façon de travailler évolue et que les idées reçues concernant la façon, l’endroit et le moment où nous travaillons changent très vite. « Nous vivons une révolution technique qui donne un véritable élan à ces avancées. » Les réseaux qui relient les talents du monde entier aux entreprises qui nécessitent leurs compétences se mettent en place. Selon Sarah Kane, les femmes bénéficient au plus haut point de cette transformation du monde du travail. « Elles ont désormais accès à des domaines de travail qui leur étaient précédemment inaccessibles. » Par exemple, les consultantes IT au Moyen-Orient peuvent développer des solutions informatiques destinées à des entreprises américaines, tout en bénéficiant de la sécurité et du confort de leur bureau local. « Cela permet aux femmes qui en étaient précédemment exclues d’intégrer la nouvelle puissance économique mondiale du monde du travail. » Selon Sarah Kane, il est indéniable que les nouvelles technologies améliorent la place des femmes dans le monde du travail.

Les femmes font preuve de plus de rigueur

Aujourd’hui, dans le monde du travail, il est important de reconnaître la diversité des perspectives et des approches que proposent les femmes. Des études de Deloitte révèlent, notamment, que les hommes et les femmes adoptent des approches différentes en termes d’achat. Des recherches montrent que ces différences se manifestent également lorsque les femmes travaillent avec des fournisseurs. « Les femmes posent davantage de questions, font preuve de plus de rigueur et coordonnent souvent les détails d’un contrat dans le cadre d’un processus d’achat. »

Dans l’ensemble, on peut dire que le monde du travail a radicalement changé au cours de ces 20 dernières années. A l’heure actuelle, dans le cadre de ses activités quotidiennes avec ses clients, l’équipe Consulting de Deloitte est amenée à rencontrer un nombre de plus en plus important de femmes occupant des postes stratégiques, gérant des budgets considérables et investies d’un fort pouvoir décisionnel. Sarah Kane ajoute : « Nous espérons que cette tendance vers davantage d’égalité et de mixité dans le monde du travail se poursuivra – y compris en Suisse. Mais nous sommes encore loin du compte ! »

CHRISTIAN LANZ

Sarah Kane est Associée au sein de Deloitte Consulting. Elle dirige l’équipe Capital humain en Suisse et conseille les dirigeants d’entreprises sur des questions relatives à la gestion du changement, à la conception organisationnelle et aux stratégies RH.  

Article paru dans Tagesanzeiger, Automne 2014