sharing economy car

Etudes et publications

L’économie du partage: partager et gagner de l’argent

Quelle position pour la Suisse?

L’«économie du partage» est actuellement au coeur de toutes les discussions, principalement grâce au succès international d’Airbnb et d’Uber.

Ces dernières années, les entreprises de l’économie du partage ont transformé les secteurs d’activité «traditionnels», notamment ceux de l’hôtellerie et des transports. Le concept de l’économie du partage est étonnamment simple: tout ce qui n’est pas utilisé peut être loué.

Points-clés de l’étude

  • Les investissements mondiaux dans les start-up de l’économie du partage augmentent chaque année. À ce jour, plus de 12 milliards de dollars ont été investis, soit plus de deux fois le montant investi dans les start-up de réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter.
  • Notre enquête indique que dans les 12 prochains mois, 55% des consommateurs suisses loueront une propriété, des biens ou des services via une plateforme d’économie du partage. Cela représente dix points de pourcentage de plus par rapport aux États-Unis.
  • En Suisse romande, 65% des sondés sont en faveur de l’économie du partage, contre seulement 32% en Suisse alémanique.
  • En Suisse, 21% des personnes interrogées dans le cadre de notre enquête sont en faveur d’une réglementation plus stricte de l’économie du partage, tandis que 36% sont contre. Les Suisses doutent davantage de la nécessité de durcir la réglementation par rapport aux sondés aux États-Unis qui se sont prononcés pour à 25%, et contre à 28%.
  • Tant le grand nombre d’investissements, que l’augmentation rapide du chiffre d’affaires et que la détermination croissante des consommateurs à participer à cette économie illustrent l’immense potentiel de l’économie du partage. Les grandes entreprises peuvent participer à ce succès, à condition qu’elles utilisent la bonne stratégie d’investissement.
L’économie du partage: partager et gagner de l’argent
Cela vous a-t-il été utile ?