Deloitte Swiss Watch Study 2015 - watch

Etudes et publications

Etude Deloitte 2016 sur l’industrie horlogère suisse

Contre vents et marées

Points forts

Depuis 2015, l’industrie horlogère suisse traverse une période difficile. Le premier semestre 2016 a vu les exportations de montres chuter pour atteindre leur plus bas niveau depuis 2011. Selon la grande majorité des cadres supérieurs du secteur horloger interrogés, la tendance à la baisse enregistrée par le secteur horloger suisse devrait se confirmer au cours des douze prochains mois. Parallèlement, de nouvelles opportunités s’offrent aux sociétés horlogères suisses telles que les smartwatches ou l’impression 3D.

Télécharger l’étude

Les exportations de montres suisses en forte baisse

La valeur des exportations de montres suisses a baissé de 10,2 milliards de francs suisses au premier semestre 2015 à 9,5 milliards de francs suisses en 2016. Il s’agit là du plus bas niveau enregistré depuis 2011. La baisse a continué en juillet et en août. La valeur et le volume des exportations sont maintenant en baisse sur quatorze mois consécutifs.

De sombres perspectives

54% des cadres supérieurs du secteur horloger sondés se montrent pessimistes quant aux perspectives de l’économie suisse. 65% sont pessimistes par rapport aux principaux marchés d’exportation au cours des douze prochains mois. Le nombre de cadres supérieurs du secteur horloger qui se montrent pessimistes quant aux perspectives pour le secteur horloger suisse a doublé depuis 2015 pour culminer à 82%.

L’affaiblissement de la demande étrangère: le risque le plus important

Selon notre étude, l’affaiblissement de la demande extérieure constitue désormais le plus grand risque pour les cadres supérieurs de l’industrie horlogère, dépassant le franc suisse fort. 79% considèrent la baisse de la demande extérieure comme un risque significatif pour leurs entreprises au cours des douze prochains mois, en particulier à Hong Kong où 57% des sondés s’attendent à une poursuite de la chute des exportations.

L’importance croissante de l’impression 3D

L’impression 3D continue à s’implanter dans le secteur horloger suisse. 64% des cadres supérieurs interrogés utilisent cette technologie comme outil de conception et de fabrication de prototypes.

Les marques suisses gagnent en visibilité sur le marché des smartwatches

Notre sondage mené auprès de consommateurs en Chine, en Allemagne, en Italie, au Japon, aux Etats-Unis et en Suisse montre un changement notable par rapport à l’année dernière. Swatch, qui était déjà citée dans le top 3 des marques de smartwatches, est rejointe cette année par TAG Heuer.

Les boutiques en ligne devraient gagner en Importance

Pour la première fois depuis le lancement de notre Etude en 2012, les cadres supérieurs du secteur horloger prévoient de se focaliser en priorité sur les canaux de vente en ligne au cours des douze prochains mois. Notre sondage auprès des consommateurs indique également que plus de personnes sont susceptibles d’acheter leurs montres en ligne. L’utilisation des médias numériques est devenue une composante essentielle des campagnes marketing des entreprises horlogères suisses.

Points-clés de l’étude

  • Les exportations de montres suisses en forte baisse au premier semestre 2016 à CHF 9,5 milliards de francs suisses
  • 82% de cadres supérieurs du secteur horloger se montrent pessimistes quant aux perspectives pour le secteur horloger suisse au cours des douze prochains mois
  • L’affaiblissement de la demande étrangère: le risque le plus important (79 %)
  • L’importance croissante de l’impression 3D
  • Les marques suisses gagnent en visibilité sur le marché des smartwatches
  • Les boutiques en ligne devraient gagner en importance

A propos de l’Etude Deloitte sur l’industrie horlogère suisse

Le présent rapport est la cinquième édition de l’Etude Deloitte sur l’industrie horlogère suisse. Il repose sur un sondage en ligne et des entretiens menés entre mai et juillet 2016 auprès de plus de 50 cadres supérieurs de l’industrie horlogère. Cette étude est fondée également sur un sondage en ligne réalisé par le fournisseur de données Research Now auprès de 3’000 consommateurs en Chine, en Italie, en Allemagne, au Japon, en Suisse et aux Etats-Unis.

Editions précédentes

Cela vous a-t-il été utile ?