Points de vue

Third Global IFRS Banking Survey 2013

Encore loin du compte ?

L’IASB continue à chercher un terrain d’entente avec le FASB. Cette enquête, consacrée aux répercussions sur les établissements bancaires, s’appuie sur les réponses données par 70 groupes bancaires multinationaux, dont 19 institutions financières d’importance à l’échelle mondiale.

Cette enquête apporte un éclairage sur la réflexion entourant actuellement les modifications comptables, et expose l’ampleur et l’impact des changements proposés.

En savoir plus

Le vif intérêt porté aux états financiers des banques ne se dément pas, comme en témoigne la demande faite aux banques d’élargir leur capital de base tout en renforçant les opérations de prêt dans un environnement économique et réglementaire complexe.

L’IASB s’efforce toujours de chercher un consensus en matière de comptabilisation des instruments financiers, notamment en essayant de trouver en terrain d’entente avec le Comité des normes comptables et financières américain, le FASB. Les banques seront davantage concernées que les autres établissements par les propositions relatives aux instruments financiers, et suivent donc actuellement de près les propositions de l’IASB et du FASB.

A la lumière de ces évolutions, les sociétés affiliées de Deloitte ont conduit la troisième Global IFRS Banking Survey en s’appuyant sur les réponses données par 70 groupes bancaires multinationaux, dont 19 institutions financières d’importance à l’échelle mondiale (G-SIFIs) identifiées par le Conseil en stabilité financière (Financial Stability Board - FSB). Les principales conclusions qui y sont tirées sont les suivantes :

  • Bien qu’elles soutiennent encore largement le processus de convergence, la majorité des banques sondées considèrent que l’IASB et le FASB ne sont plus en voie d’atteindre ce résultat ;
  • Les banques suspendent leurs mesures de mise en œuvre en raison du retard pris par le processus ;
  • Des incertitudes planent sur l’issue finale de la modification des méthodes de comptabilisation des instruments financiers, les banques étant aujourd’hui plus nombreuses à considérer que la mise en œuvre des nouvelles exigences n’améliorera pas la comparabilité des établissements à l’échelle internationale ; et
  • Les impacts des changements sur le capital et la tarification, en particulier la dépréciation, les ajustements de valeur des créances et le traitement des portefeuilles de liquidité, seront notables.

Cette enquête se propose d’apporter un éclairage sur la réflexion entourant actuellement les modifications comptables, et expose l’ampleur et l’impact des changements proposés. Nous espérons en outre qu’elle favorisera les processus de benchmarking des banques et enrichira les conversations dans l’industrie.

Third Global IFRS Banking Survey 2013
Cela vous a-t-il été utile ?