deloitte greenhouse

Article

How ConocoPhilips scaled its edge

The spin-off of Phillips 66

La mondialisation et les rapides avancées technologiques exposent plus que jamais les entreprises à davantage de menaces concurrentielles et de perturbations, en générant le besoin impérieux de s’adapter à un rythme qui s’accélère de manière exponentielle.

Cependant, les mêmes « anticorps » organisationnels qui contribuent à la résistance de l’entreprise face à ces menaces résistent également aux évolutions bénéfiques. En règle générale, il est préférable de ne pas investir dans le but d’altérer le cœur de métier mais plutôt pour favoriser de nouvelles opportunités à la périphérie de l’écosystème de l’entreprise.

Les nouveaux défis exigent de nouvelles solutions

Le Center for the Edge de Deloitte aide les dirigeants d’entreprises à comprendre les changements fondamentaux qui régissent le monde, à évoluer parmi les défis à court terme ainsi qu’à identifier les opportunités à long terme devant être saisies pour garantir une performance inégalée.

Pour atteindre une performance exceptionnelle, il faut commencer par s’affranchir de l’idée erronée selon laquelle les grands changements nécessitent de gros investissements. En procédant à de petites évolutions subtiles, les entreprises peuvent satisfaire leurs besoins tactiques à court terme et être à l’origine des changements fondamentaux à longue échéance et indispensables à leur survie dans un environnement en constante transformation. Nous appelons cette nouvelle méthodologie du changement « Pragmatic Pathways », véritable référentiel pour les dirigeants d’entreprises souhaitant s’engager dans cette difficile, mais nécessaire, transformation.

Faire évoluer les opportunités de croissance (Scaling edges en anglais) est l’une de nos approches du « Pragmatic Pathways » pouvant être déployée en fonction des circonstances et de la culture des entreprises. Elle cible les opportunités à fort potentiel de croissance – les « edges » – au moyen de pratiques commerciales fondamentalement différentes et ainsi, finalement, transforme le cœur de métier de l’entreprise.

L’exemple de ConocoPhilips

La création de Phillips 66 au terme de la scission avec ConocoPhillips est une bonne illustration de la façon dont une opportunité à fort potentiel à la marge des activités d’une entreprise se hisse au rang de nouveau cœur de métier. ConocoPhillips est l’un des principaux acteurs du secteur du pétrole et du gaz aux Etats-Unis. Au sein de ce secteur, la plupart des grandes compagnies pétrolières telles qu’ExxonMobil, BP, Shell et, jusqu’en 2011, ConocoPhillips sont intégrées verticalement. En d’autres termes, ces entreprises gèrent des activités de raffinage et de distribution en complément de leurs activités Exploration et Production (E&P).

Ces derniers temps, les activités de raffinage et de distribution (en aval) se sont révélées être un frein aux bénéfices relatifs à l’Exploration et Production d’une entreprise en raison de leurs faibles marges d’exploitation et bénéficiaires. L’intégration verticale cause également des problèmes stratégiques liés au manque d’innovation et de flexibilité. L’une des principales caractéristiques d’un environnement fortement concurrentiel, à l’image du secteur américain du pétrole et du gaz, est son degré d’incertitude accrue. Pour répondre à ce climat instable, les compagnies pétrolières et gazières se doivent d’investir dans des stratégies favorisant l’innovation et la flexibilité.

Au sein de ConocoPhillips, l’activité en aval pourrait être considérée comme le « edge » de ses opérations. Pour faire face au contexte versatile, les administrateurs de ConocoPhillips ont décidé en 2011 de répartir les activités en deux entités distinctes et autonomes et de faire des activités en aval le « cœur » d’une nouvelle collaboration. La première des deux entités est restée ConocoPhillips, qui se consacre au domaine de la production, à savoir l’exploration et la production, et la nouvelle entreprise est devenue Phillips 66, la seule entité dédiée à la distribution et au raffinage.

Le 1er mai 2012, Phillips 66 a débuté ses activités d’entreprise autonome et s’est, depuis lors, distingué par son très fort potentiel. Phillips 66 gère quatre secteurs principaux : Intermédiaire, Raffinage, Chimie, Marketing & Spécialités.

Aujourd’hui, Phillips 66 est la seule entreprise indépendante à proposer des activités de premier plan dans les secteurs Intermédiaire, de la Chimie, du Raffinage, de la Marketing et des Spécialités. En exploitant un portefeuille aussi diversifié, Phillips 66 est idéalement positionné pour saisir les opportunités d’un paysage énergétique en pleine évolution.

Cela vous a-t-il été utile ?

Sujets connexes