Article

Enquête mondiale 2017 de Deloitte auprès des directeurs des achats

Croissance: les coûts et l’impératif numérique

Les ambitions en termes de croissance sont élevées dans un marché incertain, le rythme des évolutions et une incertitude accrue nécessitent des niveaux de financement plus conséquents. Les stratégies défensives mises en œuvre par les directeurs financiers imposent des réductions des coûts rapides et soutenues, combinées à une concentration plus marquée sur les risques liés à l’approvisionnement. Nous sommes désormais certains que le modèle d’approvisionnement traditionnel doit évoluer. La raison: une pénurie de talents et un renforcement de l’innovation numérique.

Comme lors des éditions précédentes, le rapport dresse un état des lieux des principaux thèmes et défis qui concernent la fonction achats, notamment les dynamiques du marché, l’offre de valeur, la collaboration, les appels d’offres numériques et, surtout, les talents.

Vue d’ensemble

Cette année, le rapport couvre quatre thèmes essentiels et soumet aux responsables des achats plusieurs mesures progressives et exponentielles claires:

  • En ces temps incertains, les directeurs des achats soutiennent la croissance en assurant en continu à l’entreprise des avantages en termes de coûts et de flux de trésorerie. Les directeurs des achats devraient recourir fortement à l’assistance en interne afin de développer des capacités de collaboration, liées aux talents et pour les appels d’offres numériques;
  • Collaboration: Les leviers de création de valeur à plus long terme que sont la collaboration avec les fournisseurs et la restructuration des relations sont encore insuffisamment utilisés. Les partenariats commerciaux sont forts, mais ils ne sont toujours pas conformes aux attentes des responsables des achats et il existe un manque avéré de compétences de leadership pour combler cet écart;
  • Talents: Si les besoins de compétences numériques et de leadership sont accrus, les investissements et l’approche ont trop peu évolué pour faire face à la pénurie de talents. Compte tenu des avancées technologiques en matière d’automatisation, les compétences d’hier ne répondront pas aux besoins de demain, c’est pourquoi les organisations devraient s’efforcer d’attirer et de former la prochaine génération de responsables des achats, ceux qui innoveront, impulseront les changements et concevront des solutions numériques;
  • Numérique: Trois quarts des répondants estiment que le rôle des achats dans le domaine numérique va s’intensifier. Les responsables des achats cherchent à repousser les barrières en termes de données et de capacités, pour conférer un impact significatif tant à leurs systèmes opérationnels de base qu’à leurs nouvelles solutions numériques et analytiques.
The Deloitte Global CPO Survey 2017

Principales conclusions

  • Les responsables des achats sont 79 % à mettre l’accent sur la réduction des coûts, et 48 % à augmenter les flux de trésorerie;
  • Près de six sur dix voient les risques de gestion comme une priorité;
  • 52 % d’entre eux privilégient les nouveaux produits et services ainsi que le développement des marchés;
  • Ils sont 75 % à estimer que leur direction soutient l’évolution des achats;
  • La majorité des directeurs des achats évaluent l’efficacité actuelle de leurs partenariats commerciaux à moins de 70 %, mais visent un taux supérieur à 90 %. Ils sont 60 % à ne pas croire que leurs équipes possèdent les compétences nécessaires pour mettre en œuvre leur stratégie en matière d’achats;
  • Un quart d’entre eux consacrent moins de 1 % de leur budget à la formation;
  • Les trois quarts estiment que le rôle des achats dans la mise en œuvre de la stratégie numérique augmentera à l’avenir;
  • L’analyse des données exercera une influence prépondérante à cet égard pour plus de 65 % des responsables des achats.

Cela vous a-t-il été utile ?