Real Madrid umsatzstärkster Fussballclub in Europa

Communiqués de presse

Le Real Madrid enregistre le chiffre d'affaires le plus élevé d'Europe

Les 20 premiers clubs du classement Football Money League de Deloitte dépassent la barre des 5 milliards d'euros de chiffres d’affaires - Les clubs suisses bottent en touche

Le Top 20 des clubs de football affichant les chiffres d'affaires les plus élevés au monde atteint un nouveau record pour la saison 2012-13. C'est le constat de la nouvelle étude « Football Money League » de la société de services professionnels Deloitte.

Au cours de la saison 2012-13, le Top 20 des clubs les plus riches du monde ont enregistré un chiffre d'affaires cumulé de 5,4 milliards d’euros, soit plus d'un quart du produit total du marché européen du football. Ce chiffre correspond à une progression du chiffre d'affaires de l’ordre de 8% (400 millions d’euros) par rapport à la saison précédente.

Le Real Madrid reste le leader incontesté (518,9 millions d’euros), suivi de son concurrent espagnol le FC Barcelone (482,6 millions d’euros). Ces deux clubs profitent financièrement de la décentralisation des droits de retransmission en Espagne. À la troisième place arrive le Bayern de Munich, vainqueur allemand de la Ligue des Champions, qui affiche un chiffre d'affaires de 431,2 millions d’euros et pousse ainsi, pour la première fois, le Manchester United hors du top 3 à la 4ème place (423,8 millions d’euros).

Andreas Csonka, directeur au sein du Sport Business Group de Deloitte en Suisse, confie : « Ce chiffre d'affaires cumulé record de 5 milliards d’euros est d'abord imputable à la forte progression de clubs tels que Manchester City et Paris Saint-Germain. Ensuite, la contribution de l'UEFA au capital des clubs européens a augmenté de plus de 150 millions d’euros par rapport à la saison précédente. ».

Les clubs suisses loin du Top 30

En termes de chiffre d'affaires, le FC Bâle fait un nouveau bond en avant et relègue les autres clubs de la Super League dans les profondeurs du classement. Affichant un chiffre d'affaires total de CHF 70 millions (hors transferts), c'est le club suisse le plus puissant du point de vue sportif et économique. Il reste cependant loin des clubs du Top 30, où même le 30e génère plus de CHF 125 millions de chiffre d'affaires (hors transferts).

Le chiffre d'affaires total des clubs de la Super League a également progressé au cours de la saison 2012-13 pour frôler les CHF 200 millions (contre CHF 180 millions à la saison précédente).
« Les chiffres montrent qu’en Suisse l'intérêt national pour le football est tout aussi important qu'à l'étranger », ajoute Andreas Csonka. « Par rapport à l'ensemble de la population, la Suisse avec 12’000 spectateurs par match se situe dans la moyenne européenne. ».

En Suisse, le volume du chiffre d'affaires est cependant limité par la taille modeste du marché national ainsi que par le potentiel limité des droits de télédiffusion. Ils contribuent, en effet, à hauteur de 5 à 6% au chiffre d'affaires des clubs nationaux, contre une moyenne de plus de 20% dans les cinq plus grandes ligues européennes. Dans ce contexte, Andreas Csonka conseille aux clubs suisses d'effectuer une analyse approfondie des opportunités et des risques pour le football professionnel, et de se montrer plus créatifs vis-à-vis des grandes ligues professionnelles internationales.

Position
(Saison précédente)
Club Chiffre d'affaires 2012-13*
(en millions d'euros)
1 (1) Real Madrid 518,9
2 (2) FC Barcelone 482,6
3 (4) FC Bayern Munich 431,2
4 (3) Manchester United 423,8
5 (10) Paris Saint-Germain 398,8
6 (7) Manchester City 316,2
7 (5) FC Chelsea 303,4
8 (6) Arsenal de Londres 284,3
9 (13) Juventus de Turin 272,4
10 (8) Milan AC 263,5
11 (12) Borussia Dortmund 256,2
12 (9) FC Liverpool 240,6
13 (15) FC Schalke 04 198,2
14 (14) Tottenham Hotspur 172,0
15 (11) Inter Milan 168,8
16 (19) Galatasaray Istanbul 157,0
17 (20) Hamburger SV 135,4
18 (n/a) Fenerbahce Istanbul 121,1
19 (n/a) AS Rome 124,4
20 (n/a) Atlético Madrid 120,0

*hors transferts

Nouveaux clubs du Top 20

Pour la première fois depuis la saison 2005-2006, et bien que ne faisant pas partie des cinq plus grandes ligues européennes, le Galatasaray et le Fenerbahce, sont représentés dans le classement Football Money League et, du même coup, au sein des clubs du Top 20. Cette tendance est appelée à se confirmer, car ce sont avant tout les clubs des pays émergents qui professionnalisent le plus leur infrastructure footballistique et attirent ainsi les masses dans les stades.

« Deloitte Football Money League »

La 17e édition du classement « Football Money League » de Deloitte repose sur le chiffre d'affaires enregistré au cours de l'exercice 2012-13 (ou, dans certains cas, du dernier exercice calendaire disponible), tiré des comptes annuels publiés et d'autres sources fiables. Sauf mention explicite, il s'agit du produit brut et hors recettes résultant du transfert de joueurs. Dans un souci de simplification et de comparaison, les recettes importantes issues des activités non footballistiques ou des transactions financières, lorsqu'elles sont connues, en sont exclues. Une contre-vérification de ces informations a été effectuée pour la publication de ce rapport. La conversion en euros repose sur le taux de change à la date du 30 juin 2013. Les chiffres comparables des exercices précédents ont été calculés selon le taux de change au 30 juin des années correspondantes.

Deloitte Sport Business Group

La division opérationnelle Sport Business Group de services professionnels Deloitte se charge depuis plus de 15 ans de conseiller et d'analyser le secteur national et international des sports et du football. En particulier, l'approche pluridisciplinaire de l'équipe lui permet de se focaliser strictement sur les besoins des associations, des ligues, des clubs, des investisseurs, ainsi que des installations sportives et des agences de gestion des droits liés au sport. Ces cinq dernières années, plus de 30 projets de transaction et de conseil ont été menés à bien dans le domaine des sports et du football. Ces projets englobaient notamment des services de conseil en gestion commerciale, des projets d'établissement de références, l'établissement et la vérification de plans d'affaires, des études de faisabilité, l'assistance pour l'octroi de licences, des analyses de marché et de site, ainsi que des audits, des conseils fiscaux et l'évaluation d'entreprises. L'autre volet de l'offre englobe la prise en charge, la préparation et la mise en œuvre de grandes manifestations sportives telles que les candidatures aux Jeux olympiques et l'assistance pour leur bon déroulement.

Deloitte en Suisse

Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du conseil et du Corporate Finance.
Avec près de 1’100 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 200’ 000 collaborateurs.

Zurich, le 26 janvier 2014 

Note aux rédacteurs

Dans le présent communiqué de presse, la désignation Deloitte fait référence à Deloitte SA, une filiale de Deloitte LLP, la société affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu (« DTTL ») en Grande-Bretagne, une société à responsabilité limitée selon le droit britannique, et à son réseau de sociétés affiliées, formant chacune une entité juridique indépendante et autonome.Pour une description détaillée de la structure juridique de DTT et de ses sociétés affiliées, veuillez consulter le site www.deloitte.com/ch/about. Deloitte LLP et ses filiales font figure de leaders dans le domaine de l’audit, du conseil fiscal, de l’expertise-conseil et du financement des entreprises avec plus de 12 600 collaborateurs de premier plan en Grande-Bretagne et en Suisse. Réputée en tant qu’employeur de choix grâce à ses programmes innovants en matière de ressources humaines, la société met tout en œuvre pour la réussite de ses clients et de ses collaborateurs.Deloitte SA est reconnue en tant que société d’audit agréée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Les informations contenues dans le présent communiqué correspondent à la situation actuelle à la date d’impression.

Cela vous a-t-il été utile ?