La consommation en Afrique

Analysis

La consommation en Afrique

Le marché du XXIe siècle

Le continent africain est la deuxième région économique à la croissance la plus rapide, derrière l’Asie. Alors que de nombreuses économies émergentes connaissent un ralentissement, quelles sont les opportunités de développement du marché de la consommation en Afrique ?

Dans ce contexte, plusieurs économies africaines sont en pleine transition, passant d’un statut d’exportateur de ressources à celui de marché de consommation : notre étude offre une grille d’analyse des opportunités saisir et des défis à relever.

Parmi les principales observations :

La montée en puissance de la classe moyenne, la croissance démographique, la prédominance des jeunes, l’urbanisation et l’adoption rapide des technologies numériques constituent les cinq piliers de la consommation en Afrique.

En 2010, la population africaine atteignait le milliard de personnes, dont 355 millions appartenant à la classe moyenne. En 2060, la population aura plus que doublé, et 1,1 milliard de personnes devraient faire partie de la classe moyenne.

Plus de 200 millions d’africains sont âgés de 15 à 24 ans : cette jeunesse va jouer un rôle majeur, car elle aspire à un plus grand choix de produits alimentaires, de produits de consommation et de loisirs, ainsi qu’à une plus grande connectivité.

La Côte d’Ivoire, le Cameroun, l’Ethiopie, l’Ouganda et le Mozambique comptent parmi les marchés dont l’expansion est la plus forte. De grandes économies comme celle du Nigeria, de l’Afrique du Sud, du Maroc et de l’Egypte maintiennent de bonnes performances.

97 % de la population africaine disposera d’un abonnement mobile d’ici 2017, dont 30 % d’une connexion par smartphone. Environ un jeune africain sur cinq a déjà acheté un produit ou un service avec son téléphone mobile.