global-automotive-consumer-study-2019

Etude

Global Automotive Consumer Study 2019

Les nouvelles mobilités et les Européens

Voiture hybride, véhicule autonome, connectivité embarquée, covoiturage… que pensent les européens de ces nouvelles formes de mobilité ? Découvrez comment les consommateurs, en France et plus généralement en Europe, perçoivent les évolutions en cours dans le secteur de l’automobile.

Parmi les principaux enseignements de l’étude sur le marché européen

  • Motorisation hybride : un succès qui se confirme. 37% des Français pourraient prochainement s’équiper de voiture hybride. Les perspectives d’achat d’une voiture à moteur à combustion ne représentent plus que 54% en France.
  • Voiture autonome : un intérêt en perte de vitesse. Près d’1 Anglais et d’1 Allemand sur 2, mais aussi 1/3 des Français et Italiens émettent des doutes sur la sécurité de ces véhicules.
  • Une méfiance vis-à-vis de la connectivité embarquée. En France, près d’1 consommateur sur 2 refuse une tarification plus élevée pour une connectivité supplémentaire. 49% des Français, 57% des Anglais et 60% des Allemands se déclarent inquiets de l’augmentation potentielle du nombre de capteurs dans l’habitacle des voitures et de la distribution des données qui en découle.
  • Mobilité partagée : pas de révolution à l’horizon. 46% des Français, 52% des Italiens, 54% des Allemands et 60% des Anglais déclarent ne pas être intéressés par le covoiturage. Principale raison évoquée : leur réticence à partager un petit espace avec des personnes qu’ils ne connaissent pas.
     

« La transition à moyen terme vers des véhicules moins impactants pour l’environnement semble engagée et pourrait être accélérée par la multiplication de l’offre en hybride et électrique. »

Global Automotive Consumer Study

Les nouvelles mobilités et les Européens