global-powers-of-retailing

Etude

Global Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey 2021

Nous publions chaque année le rapport Global Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey sur le secteur de la mode et du luxe, qui rassemble les tendances et les attentes du marché en matière de fusions et acquisitions dans le secteur mondial. Le rapport analyse l'année précédente et offre une vue d'ensemble des opérations de M&A, des Top Deals, des stratégies d'investissement et de fusion et acquisition, des perspectives de la mode et du luxe et des principales innovations du secteur.

La Covid19 ne freinera pas la croissance du marché du luxe, qui augmentera entre 2 et 2,5 % par an.

La Covid19 a indéniablement bouleversé les modes de vie des individus et, par conséquent, les business models du marché du luxe. Ce scénario est défini par la dernière édition de l'enquête Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey, qui montre une augmentation significative de l'intérêt pour le secteur F&L, en particulier pour la mode et les accessoires.

La poursuite de la pandémie de coronavirus et la nécessité d'adapter les business models aux nouvelles tendances, notamment l'importance croissante des questions d'écologie et de durabilité, ainsi que les nouvelles technologies émergentes, ont un fort impact sur le marché du luxe.

C'est le scénario auquel sont confrontés les investisseurs mondiaux du secteur de la mode et du luxe, selon les conclusions de l'étude Global Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey 2021 de Deloitte, un rapport qui analyse les tendances et les opérations de M&A sur le marché du luxe à partir de données de marché et d'entretiens avec les principaux dirigeants.

Principales conclusions de l'étude

  • Malgré la poursuite de la pandémie en 2021, la totalité des investisseurs déclarent qu'ils continueront à investir dans le secteur du luxe.
  • En 2020, 277 opérations de fusion et acquisition ont été enregistrées dans le secteur du luxe, soit une légère augmentation par rapport à l'année précédente (+6 opérations).
  • Bien que les opérations concernant les secteurs de l'" Out of Home " aient fortement diminué, le marché des fusions-acquisitions a été porté par le " Personal Luxury Goods " (+37 opérations par rapport à 2019), notamment grâce à la croissance des secteurs des cosmétiques et parfums (+23 opérations), des montres et bijoux ainsi que de la mode et des accessoires.
  • Le segment "Out of Home" (hôtels, restaurants et croisières) est également celui qui, selon les investisseurs, devrait continuer à être le plus touché par la Covid19 au cours des trois prochaines années, tandis que le secteur des produits de luxe individuels devrait connaître une évolution positive : il constitue en effet le segment le plus attractif pour les investisseurs.

L'inversion de la tendance négative due à la pandémie de Covid19 est attendue d'ici la fin de 2022 par la totalité des investisseurs, les niveaux d'avant Covid étant atteints d'ici 2 à 3 ans selon 94 % des répondants.

Global Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey 2021

${sous_titre}

Prénom *
Nom *
E-mail *
Organisation*
Fonction *
Téléphone
Geography
URL Source
Fichier téléchargé
Form Handler
*Champs obligatoires Envoyer

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés ainsi qu’au règlement européen sur la protection des données personnelles 2016/679 (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité de vos données et définir le sort de vos données personnelles après votre décès en vous adressant au service Marketing de Deloitte SAS : rgpd@deloitte.fr