tendances-tourisme-hotellerie-2017

Etude

Les tendances du tourisme et de l'hôtellerie 2017

Gérer les évolutions dans une conjoncture mouvante

Cette nouvelle édition des tendances du tourisme et de l’hôtellerie, menée en partenariat avec In Extenso, fait le point sur les grandes évolutions qui traversent le monde du tourisme, de la culture, de l’hôtellerie et des loisirs. Confronté à de grandes mutations structurelles liées à l’évolution des nouvelles technologies et des attentes de la clientèle, le secteur doit s’adapter, revoir ses modèles et anticiper autant que possible les prochaines tendances qui se dessinent.

Parmi les principales tendances identifiées :

  • Une année 2016 perturbée, encore marquée par le risque sécuritaire. Les deux traditionnelles locomotives de l’activité hôtelière, l’Île-de-France et la Côte d’Azur ont souffert et tiré vers le bas les performances françaises. Cependant, les derniers mois de l’année 2016 ont été équilibrés, voire positifs sur l’ensemble de l’hexagone et les régions affichent, pour la deuxième année consécutive, des performances en croissance.
  • Un parc hôtelier français en faible croissance. Créations, remises sur le marché, fermetures…nous observons des variations hétérogènes selon les gammes et selon les territoires, mais la croissance nette du parc hôtelier reste faible depuis cinq ans.
  • D’amont en aval, l’hôtellerie améliore sa performance environnementale. Le DD au sein de l’immobilier tertiaire et résidentiel est porté par l’évolution des normes, les référentiels de certificats de construction et exploitation durable de plus en plus répandus ainsi que par les exigences environnementales et sociales liées à la gouvernance des investisseurs.
  • Nouveaux concepts et transition de genre en restauration. Courant bio, fast-foods et restauration traditionnelle évoluent pour s’adapter à la demande des consommateurs pour un retour au manger sain et « fait maison ». 
  • L’ubérisation de l’hôtellerie, une nouvelle manière de consommer. Le secteur hôtelier et touristique fait face aux nouveaux modes de consommation et aux exigences des consommateurs. La meilleure manière d’y réagir, c’est l’innovation.
  • Réforme des valeurs locatives : une augmentation du poids relatif des impôts locaux dans le budget des hôtels. Cette augmentation oblige les professionnels à anticiper au plus juste leurs dépenses, ce qui n’est pas toujours aisé. Et pourtant, dans l’hôtellerie, le foncier constitue le premier actif (propriétaire) ou une dépense importante (locataire).
  • Résidences de tourisme, résidences hôtelières et hôtels : les baux évoluent. La loi Pinel de 2014 représente un bouleversement législatif majeur pour les bailleurs et les locataires.
  • Le capital humain, un enjeu d’attractivité du secteur et de satisfaction du client. Dans un marché touristique en plein bouleversement, le secteur peine à recruter. Pour attirer les candidats et les retenir, les professionnels rivalisent d’idées et d’innovations pour devenir un employeur attractif, former autrement et mieux accueillir les clients.

Tendances 2017 du tourisme et de l'hôtellerie

Gérer les évolutions dans une conjoncture mouvante