tendances-tourisme-hotellerie-2018

Tendance

Les tendances du tourisme et de l'hôtellerie 2018

Réinventer l'hôtellerie

Cette nouvelle édition des tendances du tourisme et de l’hôtellerie fait le point sur l’évolution du secteur touristique et hôtelier dans le monde. La fréquentation touristique mondiale est repartie à la hausse, permettant à l’activité hôtelière d’enregistrer une progression des chiffres d’affaires hébergement sur l’ensemble des segments en 2017. En France, l’hôtellerie en régions, et en particulier dans les grandes agglomérations, a joué un rôle majeur dans l’attractivité et l’activité du secteur. Malgré une année 2016 fortement impactée par le risque sécuritaire, la France s’est réconciliée avec le dynamisme touristique et reste la première destination touristique internationale en 2017.

Principales tendances

Les régions confirment leur rôle moteur en France

L’économie française est en progression cette année, et les régions jouent un rôle majeur dans l’attractivité et l’activité hôtelières françaises. En 2017, le marché hôtelier en régions affiche des chiffres d’affaires hébergement en progression sur l’ensemble des catégories. Cette augmentation est en grande partie due à une année favorable au tourisme d’affaires et au retour de la clientèle étrangère.

Résidences urbaines : hausse des volumes mais rentabilité en baisse

Suite aux attentats terroristes de 2015 dans la capitale française, le volume global de logements proposés à la clientèle a subi une légère baisse. Dès début 2017, les taux d’occupation se sont redressés et les résidences urbaines ont achevé l’année sur une hausse de 6,4% sur le marché économique. Malgré une bonne reprise, le revenu global des résidences urbaines en France reste stable, voire en léger recul comparé aux années précédentes.

L'hôtellerie de montagne, vers de nouveaux sommets

Depuis quelques années, un nouvel intérêt pour l’hôtellerie de montagne est perceptible auprès d’une clientèle jeune et en recherche d’expériences fortes.
Une situation qui évolue fortement ces dernières années, avec des offres et concepts innovants destinés à une clientèle d’hiver et d’été.

L’organisation de grands événements : quel impact pour l’économie française ?

L’organisation de grands événements peut bénéficier largement à l’économie touristique du pays d’accueil et à la société dans son ensemble. Des enquêtes révèlent qu’une part importante de spectateurs envisage de revenir dans le pays hôte pour le découvrir davantage. Avec l’accueil de la Coupe du monde de rugby en 2023 et les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, la France démontre qu’elle a su capitaliser sur sa place de leader des destinations touristiques mondiales pour s’affirmer dans l’environnement concurrentiel des grands événements.

La biodiversité, facteur d’attractivité touristique en France

La biodiversité offre au tourisme et à l’hôtellerie de nombreux bénéfices. La nature est généralement l’une des composantes clés de l’attractivité des destinations touristiques. En France, environ 30% des séjours et nuitées touristiques sont désormais réalisés dans des espaces naturels et la visite de sites naturels est l’une des trois principales activités touristiques.

GDPR et les hôteliers

Le nouveau règlement général sur la protection des données sera applicable dans tous les états membres de l’Union européenne à compter du 25 mai 2018. Suite à ce renforcement réglementaire, les hôteliers doivent avoir le consentement au préalable de leurs clients pour conserver leurs données bancaires et se doivent d’assurer une protection optimale de leurs données.

Capitaliser sur le Big Data pour réinventer l'hôtellerie...

La digitalisation et la maîtrise des données sont, pour la plupart des grandes enseignes de l’hôtellerie, les principaux enjeux de développement pour les années à venir. Ainsi, les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle permettront d’optimiser la gestion globale d’un hôtel (parc immobilier, gestion des tiers, analyse prédictive…). L’hôtel de demain sera donc un hôtel optimisé, tant au niveau de son fonctionnement que de son remplissage.

« Le consommateur touristique est plus averti, plus expérimenté qu’autrefois, et est donc plus exigeant. Disposant de plus en plus d’un foyer suréquipé technologiquement, il s’attend à retrouver a minima la plupart de ces équipements dans sa chambre d’hôtel. Pour le séduire, il faut donc mettre l’accent sur d’autres aspects et repenser les offres. » explique Joanne Dreyfus.

Les tendances du tourisme et de l’hôtellerie 2018