Point de vue

Vers un baromètre économique de la filière du vrac et du réemploi

Chargement de la page...

Vers un baromètre économique de la filière du vrac et du réemploi

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire et l’inflation, il est impératif de saisir les opportunités de transformation et de résilience. L’industrie se trouve à un moment charnière, appelée à se réinventer et à explorer de nouvelles voies de développement.

Lire la suite

La France, à travers des législations telles que la loi Agec (2020) et la loi Climat et résilience (2021), inspire le monde entier et s’engage à ouvrir de nouvelles perspectives pour la production et la consommation, avec des objectifs ambitieux de réduction des déchets d’emballages, de préservation des ressources, et de promotion du vrac et du réemploi des emballages.

A l’occasion de la 6e édition du Salon du Vrac et du Réemploi a été révélé le premier baromètre de la filière, réalisé par Deloitte et le Réseau Vrac et Réemploi. Le baromètre vise à établir les bases et à comprendre les enjeux actuels de ce marché émergent afin de poser les fondations pour les futures éditions.

Les objectifs de ce baromètre :

Formulé comme une étape initiale d'un processus continu d'analyse et de suivi, ce baromètre présente : 

  • Une vue d'ensemble actuelle des intervenants sur le marché : fournisseurs d'équipements et de solutions, metteurs en marché, distributeurs et opérateurs du réemploi 
  • Une visualisation des deux segments : vrac et réemploi pré-emballé des produits de grande consommation 
  • Une mise en lumière des enjeux et des opportunités de développement économique jusqu'à 2030. 

Principales conclusions de l’étude :

La commercialisation des offres de vrac et de réemploi des emballages a été marquée par une collaboration inédite entre les metteurs en marché, les distributeurs, les opérateurs, et les fournisseurs d’équipements et d’emballages.

Cette coopération a favorisé un enrichissement mutuel grâce aux leçons tirées des expérimentations et des coalitions, visant à élaborer les modèles économiques de demain.

Bien que l’engagement de tous les acteurs de la chaîne dans le domaine du réemploi soit manifeste, il est désormais crucial de structurer ce nouveau modèle afin de clarifier les rôles et responsabilités de chacun et ainsi passer à la phase d’industrialisation.

Trois grands chantiers sont en cours :


La recherche de solutions pour garantir un nettoyage efficace des contenants, en insistant sur des résultats précis et en mettant en place des moyens de contrôle appropriés. 



Le travail sur la standardisation des emballages afin d’augmenter les volumes.  



L’organisation de la gestion et de la distribution des parcs d’emballages réemployables pour assurer les livraisons aux metteurs en marché, dans des conditions de qualité, de quantité et de délais requises. 


Perspectives sur les prochaines années :

Pour le réemploi :

Malgré les défis rencontrés, les opérateurs du réemploi demeurent fortement engagés dans leur démarche, avec des perspectives optimistes quant à l'augmentation significative du nombre de points de collecte chez les distributeurs volontaires et des taux de retour des emballages. Ceci est en grande partie rendu possible grâce aux opérateurs spécialisés dans la traçabilité des flux d’emballages. 

Des projets de création de nouveaux centres de lavage, notamment en Occitanie, dans le Grand-Est et l’Ouest, visent à augmenter de plus de 80 % le nombre d’emballages lavés par rapport à 2023. En outre, plus de 70 % des laveurs interrogés prévoient d'étendre le lavage du verre aux pots, bocaux et petites bouteilles. Pour répondre à la demande croissante du marché, les laveurs anticipent également une augmentation de l’emploi local d’environ 25 % pour 2024. 

Pour le vrac : 

Actuellement, les perspectives du vrac sont très prometteuses, soutenues par plusieurs axes de travail en cours qui reflètent une évolution positive. Après avoir été quelque peu négligé, le vrac retrouve désormais une place importante dans les priorités des distributeurs. Les grandes chaînes de distribution, qui avaient quelque peu mis de côté ce concept, relancent aujourd'hui les expérimentations et s'engagent à augmenter de manière significative leur offre de produits en vrac.

Recommandations :

Les récentes évolutions des régulations nationales et européennes offrent une opportunité unique pour tous les acteurs impliqués. En définissant des obligations claires, elles créent un environnement favorable à l'émergence d'une économie circulaire dynamique et durable. Il est temps de tirer pleinement parti de cette opportunité en passant à une phase d'industrialisation. Cette transition, soutenue par des mesures incitatives, de nouvelles obligations et des sanctions dissuasives, encouragera le développement du secteur et ouvrira la voie à de nouvelles possibilités d'innovation et de croissance

Vers un baromètre économique de la filière du vrac et du réemploi

Vous souhaitez aller plus loin ? S’abonner à la newsletter Nous contacter
×

Inscrivez-vous à notre newsletter « Deloitte Explore » pour recevoir les derniers points de vue et décryptages de nos experts sur les grands enjeux de transformations des organisations.

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés ainsi qu’au règlement européen sur la protection des données personnelles 2016/679 (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité de vos données et définir le sort de vos données personnelles après votre décès en vous adressant au service Marketing de Deloitte SAS : rgpd@deloitte.fr

Merci pour votre inscription à la newsletter « Deloitte Explore » !
Vous allez bientôt recevoir un email de confirmation d’enregistrement de votre demande.

Une erreur s'est produite, veuillez réessayer.