entreprise-en-difficulte-en-france-edition-2018

Etude

L'entreprise en difficulté en France

Une présence plus marquée des acteurs publics

La 13e édition de notre étude sur les entreprises françaises en difficulté, révèle une diminution du nombre global de défaillances d’entreprise en 2017, ainsi qu’une hausse des procédures à l’amiable. L’étude présente également, pour la première fois, un focus particulier sur les défaillances dans chacune des 13 régions françaises.

Les principales conclusions de l’étude

Le nombre de défaillances d’entreprises baisse de 4,6%, pour atteindre 55 175 procédures ouvertes en 2017. Les entreprises employant 1 à 9 salariés sont les plus touchées avec un taux de défaillances de 70%.

Le taux d’emplois menacés recule de 11,4%, passant de 193 649 en 2016 à 171 667 en 2017.

Démocratisation des procédures à l’amiable. 2017 a été l’année d’une forte progression du recours au mandat ad hoc et de la conciliation dans les juridictions de modeste taille (hors Ile-de-France et en région lyonnaise). Ces procédures préventives sont en hausse de 43% par rapport à 2016, soit 3536 procédures à l’amiable en plus (72% mandats ad hoc et 28% conciliation).

« Il faut sortir de la vision du pays aux 55 000 défaillances considérées comme des disparitions d’entreprises ! », déclare Jean-Pascal Beauchamp, Associé Financial Advisory responsable de l’activité Restructuring chez Deloitte.

Les créations d’entreprises continuent de croître en France. On enregistre 591 000 entreprises nouvelles en 2017 contre 554 000 en 2016. On constate que le taux du nombre de défaillances sur les créations d’entreprises continue de décroître, passant de 10% en 2016 à 9% en 2017.

Amélioration de l’image de la France aux yeux des investisseurs internationaux. 2017 a été la meilleure année depuis une décennie : les défaillances sont certes toujours à un niveau relativement élevé, mais les chiffres sont prometteurs et peuvent ainsi encourager l’investissement.

L’État et les Conseils Régionaux, incontestables atouts. Les institutions étatiques et régionales se mobilisent pour la prévention et l’accompagnement des entreprises en difficulté. Ces soutiens publics ont un rôle capital dans le maintien d’un paysage économique durable. En 2017, on enregistre une baisse significative de procédures dans plusieurs régions en France (les Hauts-de-France, l’Ile de France, le Grand Est, les Pays-de-la-Loire, la Normandie ou encore la Nouvelle-Aquitaine).

« Les veilles régionales cherchent, en particulier, à anticiper des effets domino en surveillant les sociétés clefs dans chaque secteur », annonce Jean-Pascal Beauchamp.

L'entreprise en difficulté en France édition 2018

Une présence plus marquée des acteurs publics