fashion-luxury-private-equity-and-investors-survey-2018

Etude

Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey 2018

Malgré une conjoncture complexe, l’industrie de la mode et du luxe continue d’être un terrain fertile pour les investisseurs. D’après la troisième édition de l’étude Fashion & Luxury Private Equity et Investors, ces derniers sont optimistes et le marché devrait croitre de 5 à 10% par an jusqu’en 2021.

Parmi les principales conclusions de l’étude :

  • Les fonds de Private Equity anticipent une croissance annuelle de 5 à 10% sur le marché de la mode et du luxe pour les trois prochaines années. Une croissance portée notamment par les segments du luxe numérique et des cosmétiques et parfums, qui progressent de plus de 10% par an.
  • Le secteur de l’habillement et des accessoires est le plus dynamique avec 36% de transactions. A l’inverse, le secteur des montres et des bijoux est le seul à décliner. 
  • Si les secteurs de l'habillement et des accessoires, des montres et des bijoux, de l'hôtellerie et de l'ameublement pourraient connaître une phase de consolidation, les investisseurs s'attendent à un ralentissement de la croissance pour les marchés de l'automobile, des yachts et de la distribution sélective.
  • Alors que le nombre de transactions est resté stable en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, l'Europe a enregistré une augmentation de 14 offres. Les hôtels de luxe ont été les principaux moteurs de fusions et acquisitions dans le monde en 2017, avec des opérations dans toutes les zones géographiques, à l'exception du Japon et du Moyen-Orient.
  • Les investisseurs financiers ont effectué plus de transactions qu'en 2016, tandis que les transactions réalisées par les investisseurs stratégiques ont diminué de 13% par rapport à 2016.

Fashion & Luxury Private Equity and Investors Survey 2018