ma-trends-2017

Tendance

M&A Trends 2017 

Plus stratégique que jamais !

L’Europe et la France poursuivent leur dynamique positive en matière de M&A avec une activité qui reste à un niveau élevé en 2016. La France reste sur le devant de la scène internationale en 2016, avec des deals moins nombreux mais plus importants, et sort son épingle du jeu aux côtés de l’Allemagne et de l’Australie. L’année 2017 s’annonce prometteuse, avec une croissance mondiale qui se remet en marche et un contexte boursier mondial bien orienté malgré des incertitudes politiques et le spectre d’un repli protectionniste qui persistent partout dans le monde.

  • Le M&A dans le monde reste à un niveau très élevé en 2016. Même s’il est en recul de 16%, le marché enregistre plus de 3 600 milliards de dollars de transactions. L'Europe (hors UK) et la France tirent leur épingle du jeu : l’Europe dépasse les Etats-Unis pour les opérations « in-bound » en valeur, signe de son attractivité. En France, même si le nombre d’opérations a diminué de 12%, le montant des transactions en M&A Corporate a dépassé 89 milliards de dollars avec une hausse de près de 11% par rapport à 2015. Le Royaume-Uni en revanche, marqué par les fortes incertitudes issues du Brexit, connaît une baisse de près de 50% du marché des transactions.

  • En 2017, la tendance du M&A reste très bien orientée. Les dirigeants d’entreprise maintiennent leurs perspectives d’investissement et d’embauche dans un contexte fortement politique. Les entreprises ont besoin de réaliser des opérations de fusions & acquisitions pour accélérer leur croissance et leur transformation. D’autre part, l’environnement macroéconomique devrait être favorable avec une croissance mondiale qui devrait progresser et des conditions de financement attractives (disponibilité des financements, taux bas, valorisation des bourses, niveau de trésorerie des groupes). Quelques incertitudes subsistent cependant, liées au contexte politique, au taux de change et au prix des matières premières.
  • Les innovations technologiques alimentent l’activité M&A. La révolution numérique pousse les entreprises à faire évoluer en profondeur leur business model, ce qui alimente le flux des opérations. Jamais l'impact des nouvelles technologies n'a été autant en tête des préoccupations. Les avancées et ruptures technologiques allant de l’automatisation des processus industriels, à l’internet des objets, l’intelligence artificielle, la robotique ou encore les Fintech ont ainsi déclenché plusieurs centaines de milliards de dollars de transactions. 86 milliards de dollars de transactions M&A sur le segment de l’internet des objets par exemple.

“Fuelling growth through innovation”, Deloitte M&A Index.
L’étude Deloitte M&A Index est un indicateur prospectif qui prévoit les volumes d'opérations de fusion et d'acquisition au niveau mondial, identifiant les facteurs influençant les conditions de négociation. 
Cette année, l’étude met en lumière le potentiel de croissance qu’offrent les nouvelles technologies, en faisant évoluer les business models des entreprises et en favorisant ainsi le flux des opérations.