mixite-dans-capital-investissement

Etude

Etude sur la mixité dans le Capital Investissement

France Invest avec elles

Pour la 9e année consécutive, nous publions avec France Invest une étude sur la mixité dans le capital investissement, conduite auprès des investisseurs en capital membres de France Invest. Cette étude dresse un panorama représentatif de la mixité dans le capital investissement en France.

Principaux résultats

Composition des équipes
  • La part des femmes dans le capital investissement atteint près de 41%, toutes tranches d’âges et fonctions confondues, un des niveaux le plus élevé depuis 2010.
  • La proportion des femmes au sein des équipes d’investissement s’élève à 25% avec une disparité selon les grades qui tend à s’amenuiser.
  • 24% des promotions au sein des équipes d’investissement sont des femmes, tous grades confondus, une légère baisse par rapport à 2017.

Recrutements
  • Les femmes représentent 31% des recrutements effectués au sein des équipes d’investissement, une proportion en hausse pour la majorité des grades.
  • Les recrutements sont dominés par des profils issus d’école de commerce. Plus de 2/3 des répondants déclarent privilégier la mixité à niveau de compétences égales.

Politique de mixité
  • 65% des répondants indiquent avoir un objectif de mixité au sein de leurs équipes d’investissement, soit une hausse de 9 points par rapport à 2017.
  • Pour 79% des répondants, la mixité dans les équipes de gestion a des effets positifs.
  • 59% des sociétés de gestion se disent prêtes à participer à un événement visant à promouvoir la mixité, un niveau similaire à 2017.
  • 26% des répondants confirment l’existence d’un objectif de mixité dans le Conseil d’Administration de leurs participations.

Cette dernière étude montre des signes très positifs en faveur de la mixité avec une tendance de fond à la hausse depuis 2010. L’univers du capital-investissement évolue avec son temps et son environnement : il semble s’être emparé des sujets de mixité et d’inclusion et affiche aujourd’hui la volonté de mettre au cœur de ses préoccupations ces sujets dont il perçoit la valeur ajoutée. Dans une autre étude, nous avions mesuré que 80% des DRH et dirigeants interrogés considéraient que la diversité et l’inclusion constituaient des avantages compétitifs, précise Frédérique Lévêque - Chenevoy, Associée Transaction Services Deloitte

Etude sur la mixité dans le Capital Investissement

France Invest avec elles