grand-paris-office-crane-winter-2018

Etude

Grand Paris Office Crane Survey

Winter 2018

La construction de bureaux à Paris et en première couronne atteint un haut historique avec plus de deux millions de mètres carrés en chantier, confirmant la progression linéaire et soutenue de la production de bureaux depuis trois années, au coeur du premier marché européen.

La production de bureaux neufs dans le Grand Paris atteint un nouveau pic, en dépassant pour la première fois les deux millions de mètres carrés en chantier 2018. Ce niveau de production est supérieur de 40 % à la moyenne des surfaces en chantier sur les 15 dernières années. Le paysage du Grand Paris est ainsi plus que jamais marqué par le nombre de grues à l’horizon, tandis que la tendance est à un rééquilibrage géographique entre le Nord, l’Est et l’Ouest parisiens.

 

  • Paris. À contrecourant du Grand Paris, dans la capitale, la production de bureaux enregistre un net recul de 15 % sur les 6 derniers mois, avec 572 000 m² de bureaux en chantier à travers 48 opérations au 30 septembre. La vague de livraisons survenue cet été n’a pas été compensée par les mises en chantier qui sont par ailleurs de tailles modestes.
  • L’Ouest parisien. La production neuve dans l’Ouest de Paris reste supérieur de 40 % à la moyenne historique de l’étude. L’Ouest parisien continue donc de concentrer la majorité (52 %) de la production neuve du Grand Paris. Le secteur des Affaires de l’Ouest et La Défense constatent néanmoins une activité en recul au profit des autres marchés tertiaires du département des Hauts-de-Seine. 
  • Le Nord et l’Est de Paris. Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ont connu ces six derniers mois un rebond marqué de l’activité avec 390 000 m² en chantier au 30 septembre 2018, soit une hausse remarquable de 40 % de l’encours de production. Une croissance qui n’avait pas été aussi dynamique depuis quatre ans, portée par le nombre important des nouveaux chantiers, le plus élevé depuis 10 ans.

Grand Paris Office Crane Survey

Winter 2018

A lire aussi