Webinaires

Comment les entreprises historiques dominent l’innovation dans le monde

Les mardis de l'innovation

Le rôle fondamental des entreprises historiques dans l’innovation vient de faire l’objet d’une étude mondiale réalisée par Véronique Hillen, Associée Growth Strategy, Innovation & Experience Design Deloitte et Marc Giget, Docteur en Economie Internationale (EHESS - Paris 1 Panthéon - Sorbonne).

Les résultats de cette étude intitulée « Pérennité, innovation et résilience des entreprises leaders », présentés dans le cadre des « Mardis de l’innovation », le 3 novembre 2020 à la Sorbonne, bousculent certains mythes opposant notamment tradition et innovation

Les « entreprises centenaires », ainsi dénommées, représentent environ la moitié des 2500 entreprises mondiales cotées ou non cotées, souvent familiales (hors Chine). Généralement nées lors de périodes exceptionnelles de renouveau de la société, elles y ont contribué par une ou des innovations majeures, devenues des marqueurs du début de leur propre aventure.

Par ailleurs, les 500 premières entreprises familiales mondiales représentent globalement, un chiffre d’affaires total de 7 500 milliards de $ et un emploi cumulé de 24,35 millions d’employés. Leur croissance (+ 9,9%) surperforme tous les indices.

Deux guerres mondiales, des crises économiques, des révolutions technologiques

Pourtant les entreprises centenaires, particulièrement en Europe, ont traversé au cours du siècle écoulé, non seulement deux guerres mondiales, trois grandes crises économiques mais aussi des révolutions technologiques, des transformations de la société. Elles affrontent aujourd’hui l’émergence de puissants concurrents comme les GAFAs ou les BATX.

Au Japon, un nombre important d’entreprises centenaires reste toujours très dynamiques à l’exemple de Nintendo 1886, Nikon 1917 et Toyota 1918). Aux Etats-Unis, le phénomène est moins présent avec un marché marqué par l’arrivée constante de nouvelles entreprises à la durée de vie assez courte, même s’il existe des exceptions notables notamment dans l’industrie (IBM 1911, Boeing 1916, Coca-Cola 1892).

La pérennité s’accroît avec l’âge

L’étude souligne, en effet, que le rôle joué par les entreprises historiques dans la pérennité, l’innovation et la croissance est particulièrement déterminant en Europe. La pérennité s’accroît avec l’âge (très peu de centenaires font faillite). En revanche, ce phénomène est moins développé dans les pays nouvellement industrialisés.

Ainsi, depuis une dizaine d’années, les entreprises centenaires sont bien les entreprises les plus innovantes. Elles affichent leurs performances dans tous les secteurs de l’innovation comme en témoignent les principaux indicateurs (brevets, Intelligence Artificielle, création de richesses et de produits innovants pour la vie quotidienne, produits pour l’utilité sociale.) Non seulement, elles surperforment globalement mais encore elles sont en mesure d’envisager des perspectives très favorables pour la décennie à venir.

Aujourd’hui les entreprises centenaires, hors Chine, représentent 50% des entreprises les plus puissantes en termes de CA.

Confiance, humilité et audace

Pour compléter cette étude, Véronique Hillen s’est entretenue avec une trentaine de dirigeants actuels d’entreprises centenaires françaises et étrangères. Elle analyse leur verbatim et propose d’en retenir quelques idées force :

  • Tous les dirigeants sont unanimes pour dire que la longue histoire de leur entreprise est un atout puisque porteuse d’enseignements. L’ancienneté est un gage de professionnalisme pour les clients et procure une fierté d’appartenance aux collaborateurs,
  • Les facteurs de résilience les plus cités sont dans l’ordre le savoir-faire des collaborateurs, la prise de risque dans l’investissement, l’internationalisation et les acquisitions,
  • Les dirigeants s’accordent également sur les grands défis à venir, en citant d’abord la digitalisation puis l’intégration du développement durable et de la responsabilité sociétale.

 

Parmi les dirigeants interrogés, Philippe Wahl, PDG de La Poste affirme :

 

il faut capitaliser sur la fierté de son histoire tout en dépassant le conservatisme nostalgique.

 

Pierre André de Chalendar, Président Directeur Général de Saint Gobain explique :

Il faut regarder l’histoire avec lucidité car elle montre que si on ne change pas, on risque de mourir car, le socle des valeurs communes est le premier facteur de pérennité, tout le reste change. Nous sommes tous le fruit d’une histoire mais il nous incombe à tous d’écrire notre prochaine histoire.

 


Sami Rahal, CEO de Deloitte France et Afrique Francophone rappelle :

Sur 175 ans d’existence Deloitte a du plusieurs fois se transformer pour faire face aux transformations du monde. On a réussi grâce à nos talents en travaillant sur leur hybridation. L’esprit entrepreneurial de notre fondateur se retrouve chez nos associés actuels et le partnership qui les lie. Il est le moteur de notre dynamique.

 

Au cours de ces entretiens, les dirigeants ont tous remis en question et corrigé certains mythes concernant les managers ou bien encore l’archaïsme de ces vieilles entreprises. Confiance, humilité, audace, sont les maîtres-mots des dirigeants. Dans une période si difficile, ils sont convaincus qu’ils doivent se projeter dans un nouveau monde, en donnant du sens et en préservant les valeurs de leurs entreprises.

Replay - Pérennité, innovation, résilience des entreprises leaders

Nos experts

Sami Rahal

Sami Rahal

CEO Deloitte France et Afrique francophone

Sami Rahal est CEO de Deloitte France et Afrique francophone depuis juin 2017. La Technologie, l’engagement environnemental et sociétal ainsi que le capital humain sont au cœur du projet qu’il porte c... En savoir plus

Veronique Hillen

Veronique Hillen

Associée, Data Strategy & Experience Design

Avec plus de 20 ans d’expérience en stratégie de croissance par l’innovation et le design, Veronique accompagne les entreprises sur des marchés arrivés en maturité dans leur renouveau stratégique. Dip... En savoir plus