2017-global-aerospace-and-defense-sector-outlook

Etude

Les grandes tendances 2017 de l’industrie Aéronautique et Défense

Avec un taux de croissance attendu de 2% en 2017, les perspectives demeurent positives pour l’industrie mondiale A&D. L’accroissement soutenu du trafic aérien mondial, l’instabilité du contexte géopolitique ainsi que les questions de cybersécurité impactent le secteur qui va croître plus fortement en 2017 qu’en 2016 et 2015.

Aéronautique et spatial : un écosystème en voie de sécurisation

  • En France, le secteur a été en 2015 le premier contributeur au commerce extérieur, avec 22 milliards d’euros. Les perspectives d'accroissement soutenu du trafic aérien mondial, notamment en Asie et au Moyen-Orient, constituent un atout majeur et durable pour l'industrie française.
  • Un écosystème qui se consolide. Les prévisions de commandes et, de facto, l’augmentation des cadences de production mettent d’ores et déjà la supply chain en tension, ce qui devrait pousser les constructeurs et les équipementiers à s’unir pour mutualiser les coûts, y compris en Recherche et Développement (R&D) et en innovation. L’opération de rachat de Zodiac par Safran, au début de 2017, est à ce titre emblématique de l’impératif de consolidation de l’écosystème du secteur. On peut faire l’hypothèse que, en France, des opérations de ce type seront amenées à se développer de façon à intégrer et sécuriser les différentes filières du secteur. Par ailleurs les donneurs d'ordre de rang 1 ont désormais une conscience accrue de leur responsabilité dans un cadre d'entreprise étendue, ce qui constitue également un facteur de sécurisation de l'écosystème.

Défense : un secteur en progression

  • Le secteur devrait progresser de 3,2% sous l’effet des menaces sécuritaires au niveau mondial. À l’avenir, eu égard à des demandes croissantes d’avions militaires, notamment sous l’effet de tensions géopolitiques au Moyen-Orient, en Afrique mais aussi — et ce facteur devient de plus en plus prégnant — en mer méridionale, où la Chine revendique une expansion de son territoire maritime, l’Asie tendrait à devenir une destination de choix pour les industriels de l’armement, avionneurs inclus. 
  • En France, le budget de la Défense pour 2017 (hors pensions) s’établit à 32,7 milliards d’euros, en augmentation de 600 millions d’euros par rapport à celui de 2016. Il représente 1,77 % du Produit intérieur brut (PIB), contre 1,78 % en 2016. Il pourrait se rapprocher des 2 % espérés pour 2020. La trajectoire financière de la loi de programmation militaire (LPM) augmente donc dans un environnement géopolitique instable et sous la menace terroriste, évaluée à un très haut niveau en France.

Les grandes tendances 2017 de l’industrie Aéronautique et Défense

Growth prospects remain upbeat