Etude

Les grandes tendances 2016 de l’industrie Aéronautique et Défense

Prête pour un rebond

Cette édition dresse le portrait d’une industrie qui redémarre après une année 2015 marquée par des revenus en baisse. Forte demande des trafics passagers dans les pays émergents, augmentation du budget du ministère de la Défense américain, baisse des prix du pétrole… tout cela est de bon augure pour l’ensemble du secteur A&D sur 2016 et les années à venir.

L’avenir sera également marqué par de grands enjeux stratégiques – innovation, fusions et acquisitions, cybersécurité et gestion des talents en particulier – auxquelles le secteur va devoir se confronter pour assurer une croissance durable et rentable dans un monde en pleine mutation.

Principales conclusions de l’étude

  • Après un déclin des revenus en 2015, l’ensemble du secteur A&D devrait enregistrer une hausse des revenus de 3,4% en 2016.
  • Dans le secteur aéronautique commercial, on prévoit une hausse annuelle de 4,6% du trafic passagers et de 4,5% pour le cargo/fret sur les vingt prochaines années. Cette croissance va s’appuyer essentiellement sur la forte demande en mobilité des économies à forte croissance et sur la baisse du prix du baril de pétrole qui a enregistré depuis 2014 une baisse spectaculaire de plus de 50%.
  • Du côté de l’aéronautique militaire, même croissance à prévoir dans les années à venir : la résurgence des menaces globales relatives à la sécurité et l’augmentation des budgets de défense dans de nombreux pays vont certainement permettre d’accroitre les recettes du secteur.
  • Moteurs plus silencieux et moins consommateurs de carburant, impression 3D, drones, value webs, internet des objets… les innovations technologiques et plus particulièrement le numérique vont permettre d’optimiser les performances des avions nouvelle génération.
  • La transformation digitale de la supply chain, vecteur significatif de l’augmentation de la production et des cadences de production, impose de renforcer les impératifs de cybersécurité. Il est donc urgent de trouver un modèle de gouvernance pour assurer cette transformation d’amont en aval et d’asseoir cette mutation par le financement d’investissements appropriés.
  • L’année 2015 a enregistré le nombre record de 11 000 recrutements et de 3 000 créations d’emploi dans l’A&D, qui est un secteur en demande à la fois de spécialistes dans des métiers d’artisanat devenus rares (chaudronniers, compagnons…) et de professionnels des métiers émergents liés aux nouvelles technologies.
  • Record également sur le front des fusions-acquisitions, dont le montant s’est élevé à 54,6 milliards de dollars en 2015, contre 9,61 en 2014. Une tendance à la hausse qui devrait se poursuivre en 2016.