Point de vue

European Market Infrastructure Regulation (EMIR)

La crise financière a mis en exergue les lacunes en matière de gestion du risque de contrepartie et le manque de transparence du marché des dérivés de gré à gré. Le défaut ou la crainte d’un défaut d’un acteur de marché combiné à l’interconnexion complexe des acteurs a conduit à une perte de confiance du marché envers un certain nombre de produits, notamment dérivés, et in fine à une réticence à traiter ces instruments financiers.

 

Afin de réguler ce marché, l’Union Européenne a transposé la demande du G20 dans le règlement EMIR entré en application le 15 mars 2013, ce qui constitue un nouveau challenge pour les entreprises non financières mais également une opportunité pour améliorer la performance opérationnelle de gestion des opérations dérivés et gagner en sécurité.