Communiqué de presse

79% des entreprises ayant participé au Technology Fast 50 prévoient de recruter dans les six prochains mois

1ère édition du Baromètre Humeur des dirigeants du Technology Fast 50 par Deloitte In Extenso

Neuilly-sur-Seine, mercredi 8 juillet 2015

Deloitte et In Extenso publient les résultats de la première édition du Baromètre " Humeur des dirigeants du Technology Fast 50 " en partenariat avec Le Figaro. Ce baromètre donne la parole aux dirigeants des entreprises technologiques françaises ayant participé au fameux Palmarès créé par Deloitte en 1995. Les milliers d'entreprises qui sont passées par le Fast 50 sont les témoins et les acteurs du changement qui s'opère aujourd'hui en France avec l'économique numérique. L'objectif de ce baromètre, auquel ont répondu 110 chefs d'entreprises, est de mettre en lumière l'état de santé et les ambitions de nos entreprises technologiques.

Optimisme des chefs d'entreprise du Fast 50 : une dynamique forte sur l'emploi, la R&D et l'internationalisation

Alors que plus de 80% des entreprises interrogées sont des PME ou des ETI, trois chefs d'entreprise sur quatre interrogés déclarent avoir embauché au cours des 6 derniers mois. 30% d'entre eux annoncent avoir recruté entre 2 et 4 salariés, 27% entre 5 et 9 salariés et 25% plus de 10 salariés.

Preuve de la bonne santé des entreprises du secteur technologique, 79% des chefs d'entreprise interrogés affirment que leur entreprise va embaucher dans les six prochains mois : 32% d'entre elles recruteront de 2 à 3 salariés, 25% plus de 8 salariés et 24% de 4 à 7 salariés.


Près de 90% des chefs d'entreprise interrogés se déclarent optimistes tant concernant l'avenir de leur secteur que pour celui de leur entreprise : 65% des chefs d'entreprise interrogés déclarent que leur entreprise va augmenter ses investissements en R&D et sa présence internationale


" Depuis 15 ans le Fast 50 est le témoin du développement des acteurs du numérique en France et dans le monde. Il nous a donc paru important d'interroger aujourd'hui ceux qui sont les acteurs de l'économie de demain. Et c'est assez formidable de voir l'optimisme débordant de nos talents. Oui, nos entreprises du numériques recrutent, oui elles investissent et oui elles ont pour ambition de se développer sur d'autres marchés." commente Laurent Halfon, Associé Deloitte et responsable national du
Technology Fast 50.

Ouverture des inscriptions pour la 15ème édition du Technology Fast 50

fast50.deloitte.fr

Un optimisme plus mesuré lorsqu'ils regardent le potentiel de croissance de leur secteur et de leurs entreprises

Quand les chefs d'entreprises évoquent spontanément les points d'amélioration qu'ils constatent dans leur secteur depuis un an, ils citent en premier lieu un accroissement de la demande et une amélioration du carnet de commande, pour 20% d'entre eux. 16% d'entre eux mentionnent l'informatique et l'informatisation, 13% l'externalisation et l'internationalisation et 10% l'investissement, l'innovation et la formation.

Mais lorsqu'ils sont interrogés sur les aspects qui se sont dégradés dans leur secteur depuis un an, les chefs d'entreprise identifient la trésorerie, mise à l'épreuve par la baisse des prix et/ou la concurrence, comme principal facteur de détérioration (23%). Les réglementations, le code du travail ou encore la pression administrative arrivent en seconde position pour 9% d'entre eux, suivis par les délais de réalisation (8%) et le recrutement de personnel qualifié (5%).


Interrogés sur les mesures susceptibles de favoriser la croissance des entreprises innovantes en France, les chefs d'entreprise appellent de leurs vœux à un allègement des charges sociales (42%) mais aussi à une modification du droit du travail pour une plus grande flexibilité (28%).

" Les entreprises technologiques sont créatrices de valeurs. Nous l'annoncions lors de la dernière édition du Palmarès, les participants au Fast 50 ont créé 35 000 emplois sur les 5 dernières années. C'est donc tout naturellement que nous avons interrogés les chefs d'entreprise sur leur perception de la croissance de leur secteur et de leurs entreprises. Et bien qu'ils nous fassent part d'un optimisme fort, il semble que certains facteurs négatifs persistent. " conclut Ariane Bucaille Associée responsable secteur Technologies, Medias, Telecoms chez Deloitte et responsable national du Technology Fast 50.

Julia Debienne - Relations Presse Deloitte - + 33 (0)1 55 61 48 69

Benjamin Sasu - Agence Rumeur Publique - + 33 (0)1 55 74 52 37

A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (" private company limited by guarantee "), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
© 2015 Deloitte SAS

A propose d'In Extenso
In Extenso, membre de Deloitte, est un acteur majeur de l'expertise comptable en France. Avec un réseau de 4 300 collaborateurs et 215 agences réparties sur tout le territoire, In Extenso propose aux chefs d'entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et responsables d'associations un service professionnel complet, privilégiant la proximité, l'écoute et la pro-activité. Fortement ancré dans le tissu économique français, In Extenso est l'interlocuteur privilégié de plus de 90 000 clients appartenant à tous les secteurs d'activité.

© 2015 Deloitte SAS