Communiqué de presse

Noël 2015 : le moral des Français s'améliore avec un budget de 577 €, en légère hausse

Chocolats, livres et produits de beauté seront les cadeaux les plus offerts cette année

Neuilly-sur-Seine, le 13 novembre 2015

Dans un contexte économique européen plus favorable mais mitigé, un regain d’optimisme est constaté chez les ménages Français. Deloitte publie sa 18e édition de l’étude de Noël sur les intentions d’achats des consommateurs européens pour les fêtes de fin d’année. Plus de 14 000 consommateurs dans 14 pays de l’Europe de l’Ouest, de l’Est et l’Afrique du Sud ont été interrogés, au cours de la dernière semaine de septembre et des deux premières d’octobre 2015, afin de mieux connaître leurs intentions de dépenses en cadeaux pour Noël, leurs budgets alimentaires pour les repas de fêtes et les sorties.

  • Le budget moyen des Français pour les fêtes de fin d’année est en légère hausse : 577 € soit +0,23% par rapport à 2014
  • 350 €, le montant des dépenses en cadeaux, en hausse de 0,62%
  • Les dépenses dédiées à l’alimentation sont de 184 €, en augmentation de 2,61%, et celles liées aux divertissements sont de 43 €, soit une diminution de 11,27%
  • L’argent repasse en 1ère position devant les livres parmi les cadeaux les plus désirés
  • Top 3 des cadeaux les plus offerts : les chocolats, les livres, les produits de beauté
  • 63% des achats de Noël seront réalisés en magasins, dont 45% dans les hypermarchés; 31% des dépenses dédiées aux cadeaux seront effectuées en ligne

Une tendance plus positive du budget de Noël : baisse limitée en Europe à 513 € (-0,3%) et hausse limitée à 577 € (+0,23%) en France


En 2015, les consommateurs européens restent partagés sur la situation économique actuelle, mais sont globalement plus optimistes. C’est notamment le cas en France où plus d’un consommateur sur deux considère que son pouvoir d’achat s’est au moins stabilisé (54%).

Dans ce contexte et après une baisse marquée en 2014, le budget de Noël moyen en 2015 des consommateurs européens diminue légèrement pour atteindre 513 € (-0,3%). L’année dernière, seuls 2 pays prévoyaient une augmentation du budget de Noël. Avec une prévision de dépenses de Noël en hausse de 0,2 %, les Français se démarquent ainsi du reste des Européens.

Cette année, le budget augmente dans 6 pays : le Danemark (+5,2%), les Pays-Bas (+1,5%), l’Allemagne (+0,9%), le Royaume-Uni (+0,7%), la France (+0,23% à 577 €) et l’Espagne (+0,2%). A noter en 2014, le budget de Noël diminuait de plus de 5% dans 11 pays. En 2015, seuls 4 pays sont dans cette situation : l’Afrique du Sud (-9,9%), la Grèce (-8,6%), la Russie (-7%) et le Portugal (-5,6%).

Des cadeaux plus qualitatifs offerts à un cercle plus élargi que le noyau familial


En France, les consommateurs vont privilégier en particulier les cadeaux, dont la proportion au sein du budget augmente de 0,62% (350 € soit 61% du budget de Noël) et les repas (184 € en progression de 2,61%) au détriment des dépenses liées aux sorties, en baisse de 8 points à 43 €.

Une des nouveautés en 2015 porte sur les Français qui prévoient d’offrir des cadeaux plus qualitatifs au détriment de la quantité. Le budget d’un cadeau offert à chaque catégorie de personnes est ainsi en augmentation (+5% en moyenne). Autre nouveauté, même si le noyau familial représente plus de la moitié du budget cadeaux au total (58%), les consommateurs vont consacrer cette année une plus grande partie de leur budget cadeaux à leurs proches (autres enfants +8% et autres adultes +9%).

« Parmi les pays sondés, nous observons que le budget consacré aux cadeaux offerts à ses enfants reste favorisé. Avec la légère amélioration du budget cadeau cette année, les Français ont l’intention de privilégier, comme pour les adultes, la qualité des cadeaux pour les enfants au détriment de la quantité : 3,6 cadeaux leur seront offerts en 2015 contre 4 en 2014, et avec une valeur unitaire passant de 34,1 € en 2014 à 42,5 € en 2015. » analyse Stéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte.

L’argent reprend la première place des cadeaux les plus souhaités

Si le Top 10 des cadeaux les plus désirés reste relativement stable depuis 4 ans, il est marqué par un regain d’attrait de l’argent qui repasse en première position devant les livres. Cette année, l’argent est plébiscité par toutes les classes d’âge, à l’exception des 55-65 ans qui préfèrent les livres. Cette première position de l’argent dans 10 pays dont la France, ainsi que le maintien des chèques cadeaux en 3e position et des cartes cadeaux au 6e rang (+1 place) s’expliquent par un désir de liberté de choisir son cadeau.

Le Top 5 est également marqué par l’entrée des chocolats à la 4ème place (+ 8 places), au détriment des cadeaux high-tech qui sont désormais absents du top 10. En effet, l’ordinateur portable se situe au 13e rang (vs. 10e en 2014), quant à la tablette et au smartphone, ils occupent respectivement les 15e et 18e positions.

Parmi les cadeaux qui seront les plus offerts aux adultes, pour la première fois en 4 ans, ce sont les chocolats qui occupent la tête du classement à égalité avec les livres. En forte progression (+12 points cette année) et premier choix des intentions d’achat dans 5 pays (Royaume Uni, France, Russie, Slovénie, Afrique du Sud), les chocolats marquent un retour à la tradition.

Pour les adolescents, les cadeaux les plus offerts restent inchangés depuis 2012, avec un top 3 composé des jeux vidéo, de l’argent et des livres. Pour les enfants, le critère éducatif est toujours plébiscité avec les jeux de construction qui restent en tête du classement pour la quatrième année consécutive (+10 points par rapport à 2014).

L’attentisme de 2014 a disparu en faveur d’achats plus anticipés


Les achats de Noël seront plus anticipés en 2015 que l’année dernière : près d’un Français sur deux
(48%) aura effectué ses achats à la fin du mois de novembre. La période de novembre est cette année la plus prisée, avec 36% des achats qui y seront réalisés contre 32% en 2014. Un achat sur deux sera tout de même réalisé en décembre, avec 31% des achats effectués sur la première quinzaine et 15% sur les 9 jours précédents Noël (contre 18% en 2014).

« Comme la majorité des Européens, les Français continuent à adopter un comportement d’achat raisonné et malin avec un recours important aux promotions et à la recherche en ligne. Ce sont ainsi 87% des consommateurs français qui indiquent vouloir acheter en promotion, et 78% qui comparent les prix sur Internet. Cela démontre que cette stratégie d’achat est implantée dans leurs habitudes. En outre, les Français anticipent de plus en plus leurs dépenses en établissant un budget de Noël (77%). » conclut Stéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte.

Contacts

Priscille Holler - Relations Presse Deloitte - + 33 (0)1 58 37 93 76

Marie Goislard - Agence Rumeur Publique - + 33 (0)1 55 74 52 33

A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.

© 2015 Deloitte SAS