Baromètre Compétitivité 2016

Communiqué de presse

Les talents, l’innovation et la maîtrise des coûts s’imposent comme nouveaux leviers de compétitivité des entreprises françaises

Baromètre Deloitte L’Usine Nouvelle « La compétitivité des entreprises françaises en 2016 » - 3e édition

Neuilly-sur-Seine, jeudi 29 septembre 2016

 

Condition nécessaire à la croissance, où en est la compétitivité des entreprises et industries françaises et comment la faire progresser ? La 6e édition du baromètre Deloitte/L’Usine Nouvelle « La compétitivité des entreprises 2016 », réalisé en juillet 2016, interroge plus de 500 dirigeants français sur la compétitivité de leur entreprise, les nouveaux enjeux stratégiques et les leviers de la croissance.
 

  • 80% des chefs d’entreprises estiment leur entreprise compétitive, mais seulement 13 % la jugent très compétitive.
  • 52% pensent que leur compétitivité a stagné ou diminué depuis 2015.
  • Néanmoins, 57% des dirigeants ont confiance en l’avenir et pensent qu’en 2017, leur entreprise aura gagné en compétitivité.
  • La croissance (45%) et l’innovation (43%) sont les deux premiers enjeux stratégiques en 2017.
  • La transformation digitale devient le 7e enjeu des dirigeants (+7,7 pts).
  • Le capital humain est de loin le premier levier de compétitivité, suivi de la maîtrise des processus, puis de l’innovation produit et la R&D.

Contacts

Priscille Holler - Relations Presse Deloitte - 01 58 37 93 76

Hugues Morette - Agence Rumeur Publique - 01 55 74 52 22

Consulter les résultats du baromètre

Un optimisme retrouvé chez les dirigeants d’entreprises

Plus de 80% des dirigeants considèrent leur entreprise comme compétitive, mais 52% estiment que cette compétitivité a diminué ou stagné depuis 2015. Toutefois, 57% d’entre eux sont optimistes quant à un regain de compétitivité au cours de l’année 2016 et en particulier parmi les entreprises de plus de 250 salariés.


L’optimisme quant à la compétitivité future des sites de production industrielle est également présent, bien que 39% des dirigeants estiment qu’ils ne sont pas assez compétitifs à l’heure actuelle.


La perception de l’évolution de la compétitivité varie fortement selon les secteurs. Ainsi, dans le domaine de la construction, 64% des dirigeants estiment qu’elle ne s’est pas améliorée, tandis que, dans l’industrie, 56% pensent être plus compétitifs qu’en 2015.

 

Les quatre enjeux stratégiques des dirigeants pour 2017

Croître de façon pérenne (45%), innover (43%), répondre aux nouvelles attentes des clients (42%, + 5 points vs 2015) et tenir la pression sur les marges (40%, soit - 6 points vs 2015) sont les quatre principaux enjeux stratégiques des entreprises françaises pour les deux années à venir.


Le développement des talents (30%, + 6 points vs 2015) est au 6e rang des enjeux des dirigeants, tandis que la révolution digitale gagne plus de 7 points par rapport à 2015 (27,4%) et devient le 7e enjeu stratégique des entreprises. 

« Les enjeux des dirigeants pour l’année à venir peuvent se résumer à trouver la bonne adéquation entre la croissance, l’innovation, et la maîtrise des coûts. Pour financer la croissance et l’innovation, il faut améliorer la capacité de financement et rétablir les marges qui ont chuté de 32,4 % à 29,7% en dix ans selon l’Insee. Cela passe par des plans de compétitivité et d’efficience. Leur bonne mise en œuvre est l’un des grands défis de demain pour les entreprises françaises », commente Jean-Marc Liduena, Senior Partner, Consumer & Industrial Products Leader, Deloitte France.

Les facteurs clés de la compétitivité : capital humain, innovation et maîtrise des processus

Le capital humain est identifié par tous les dirigeants comme le premier facteur de gain en compétitivité : 58% d’entre eux affirment rechercher d’abord la motivation, l’implication et le bien-être de leurs salariés ; un chiffre en augmentation de 5 points par rapport à 2015. La qualité et le talent des managers (41%), ainsi que la qualification des salariés (40%) prennent plus d’ampleur.

Les dirigeants mentionnent la maîtrise des processus (36%), l’innovation produit (36%) et l’innovation technologique (34%), comme autres facteurs clés d’amélioration de la compétitivité.

Enfin, la maîtrise de toute la chaîne de valeur et de l’écosystème global de l’entreprise fait son apparition sur le radar des dirigeants (33%, +11 points par rapport à 2015).

 

Des projets de compétitivité en développement avec une large gamme de leviers

Les projets d’amélioration de la compétitivité sont au cœur de la stratégie des entreprises en 2016, puisque 70% des entreprises en ont un et 24% y réfléchissent activement. Parmi les entreprises de plus de 250 salariés, ce sont même 84% des entreprises qui ont un projet de compétitivité en cours. Ils sont principalement portés par la Direction générale (82%), et dans une moindre mesure par la Direction opérationnelle (30%).


Les leviers plébiscités par les dirigeants dans le cadre des plans de compétitivité sont : la gestion des compétences, des talents et des carrières (55%, + 5 points vs 2015), le pilotage de la performance et de la satisfaction client (50%), l’évolution des systèmes IT et déploiement digital (38%, + 9 points) et enfin l’évolution du modèle organisationnel.

Méthodologie

Le baromètre fait suite à une étude quantitative en ligne réalisée sur un panel de plus de 500 dirigeants d’entreprises sélectionnés sur des critères de secteur (Industrie, Services aux entreprises, Distribution, Construction, Assurance-Finance), de fonctions et d’effectifs (de moins de 100 salariés à plus de 5 000 salariés), entre le 12 juillet et le 29 août 2016.

A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés

© 2016 Deloitte SAS, Membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited