Communiqué de presse

Moins de la moitié des assureurs européens disposent d’un département dédié à la gestion du capital

Etude Deloitte Capital Management in Insurance

Neuilly-sur-Seine, mercredi 16 mars 2016

Deloitte publie aujourd’hui les résultats de son étude européenne « Capital Management in Insurance Survey » qui s’intéresse à la gestion du capital à l’heure de l’entrée en vigueur de Solvabilité II. Menée auprès de 50 entreprises dans 10 pays européens, l’étude analyse les évolutions de la gouvernance, du périmètre, des métriques et des décisions stratégiques liées à la gestion du capital.

L'organisation de la gestion de capital et sa gouvernance sont en cours de mise en œuvre. A ce jour, moins de la moitié des assureurs européens disposent d’un département dédié à la gestion du capital. La majorité (60%) des départements ou comités de gestion de capital sont placés sous la responsabilité des Directeurs Financiers.


Selon Claude Chassain, Associée responsable Actuariat chez Deloitte France et co-responsable Solvabilité II EMEA, « Il est primordial de structurer, organiser et coordonner la gestion du capital qui reste aujourd’hui répartie entre les fonctions risques, actuariat, investissement de l’entreprise. La mise en place de Solvabilité Il nécessite de la part des assureurs européens de se doter d’une politique et d’une gouvernance dédiée pour répondre aux exigences réglementaires et améliorer la vision d’ensemble.»

L’optimisation et la communication liées au capital sous Solvabilité II sont des enjeux majeurs pour les assureurs en Europe. 90% des entreprises sondées indiquent qu’elles étudieront des techniques d’optimisation du capital dans les 5 prochaines années, et 50% d’entre elles considèrent nécessaire d'améliorer la communication au sein du processus d'évaluation du capital.

 

Les stratégies d’optimisation du capital prennent une nouvelle dimension ; elles visent entre autres à prendre en compte la diversification des risques, réduire le niveau et la volatilité de la marge de risque. En France, les techniques d'optimisation privilégiées sont la monétisation de la VIF, la restructuration des activités au sein d'un Groupe, la réassurance interne et externe et le "unit shorting" des unités de compte.

Claude Chassain, Associée responsable Actuariat chez Deloitte France et co-responsable Solvabilité II EMEA, ajoute : « Les assureurs sont plus que jamais concentrés sur Solvabilité II. Les taux d’intérêt bas constituent à la fois une opportunité et un impératif majeur pour optimiser l’utilisation de leurs fonds propres et développer des solutions qui maximisent leur capital. Nous nous attendons à une évolution qui pousserait les entreprises à développer des produits moins coûteux en capital et à accorder une plus grande attention à la réduction des marges de risques. Cela pourrait ainsi se traduire par une diversité des réponses stratégiques en la matière qui se profileront dans les mois et les années à venir. »


Et de conclure : « La communication avec les parties prenantes sera cruciale ; la moitié des sondés déclarant, en effet, que cette dernière présente actuellement des lacunes. Le marché doit comprendre de quelle manière les bilans réagissent en temps réel aux conditions, ainsi que les types de risques et de volatilité que les entreprises sont prêtes à assumer et non à atténuer. Ces débats joueront, à l’avenir, un rôle essentiel. »

Contacts

Priscille Holler - Relations Presse Deloitte - 01 58 37 93 76

Hugues Morette - Agence Rumeur Publique - 01 55 74 52 22

A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
© 2016 Deloitte SAS