france-2023-impact-economique-potentiel

Communiqué de presse

#France2023

Un impact économique potentiel de 2,4 milliards d’euros

Neuilly-sur-Seine, mercredi 17 mai 2017

La Coupe du Monde de Rugby est désormais un événement majeur du calendrier sportif mondial et les éditions précédentes, notamment celles organisées en Europe, témoignent de l’engouement croissant qu’elle suscite. Le 15 novembre 2017, World Rugby sélectionnera le pays qui accueillera l’édition 2023. Dans ce contexte, Deloitte publie une étude qui estime l’impact potentiel sur l’économie nationale de l’organisation d’un tel événement en France.

  • 450 000 visiteurs étrangers assisteront à l’un ou à plusieurs des 48 matchs
  • L’organisateur table sur un taux de remplissage des stades de 94% pour un total de plus de 2,3 millions de billets vendus
  • Les dépenses touristiques et d’organisation représenteront un impact direct total évalué entre 0,9 et 1,1 milliards d’euros
  • Les dépenses des visiteurs et participants se répartiront entre l’hébergement (37%), la restauration (22%), les transports (21%) et les activités touristiques et de loisir (9%)
  • L’événement devrait permettre de créer ou conserver entre 13 000 et 17 000 emplois
     

Contacts

Alixia Gaidoz - Fédération Française de Rugby - 01 69 63 67 14

Pricille Holler - Relations Presse Deloitte - 01 58 37 93 76

Marie Goislard - Agence Rumeur Publique - 01 55 74 52 33

« Deloitte a développé une expertise en matière de mesure d’impacts socio-économiques et d’accompagnement de grands événements sportifs, culturels et business. Nous utilisons des méthodes de calcul d’impacts éprouvées, basées notamment sur des données réelles « ex post » et la modélisation des seuls effets attribuables. Les événements internationaux qui accueillent un nombre important de visiteurs étrangers, tels que la Coupe du Monde de Rugby, génèrent de fortes retombées économiques pour le pays hôte et constituent un puissant vecteur d’attractivité et de développement à moyen-long terme. » estime Brice Chasles, Associé Financial Advisory chez Deloitte.

 

« Au-delà d’un héritage important pour le développement du rugby français, l’accueil de la Coupe du Monde de Rugby en 2023 aura un impact positif sur l’économie de notre pays. C’est ce que montrent cette étude menée par le cabinet Deloitte et le retour d’expérience de la Coupe du Monde 2007. La forte mobilisation des acteurs institutionnels que nous avons rencontrés, qu’ils soient nationaux ou locaux, mais aussi celle du monde économique, sont aussi la preuve que tous anticipent de fortes retombées positives » déclare Claude Atcher, directeur de la candidature de la France à la Coupe du monde 2023.

L’édition 2023 de la Coupe du Monde de Rugby en France pourrait attirer jusqu’à 450 000 visiteurs étrangers, correspondant à un scénario « cible », et a minima 350 000 visiteurs étrangers, correspondant à un scénario « prudentiel ». L’augmentation du nombre de visiteurs étrangers sur les dernières éditions européennes de la compétition (350 000 visiteurs étrangers en France en 2007, 406 000 en Angleterre en 2015), l’exposition médiatique croissante du rugby et l’évolution des capacités des stades français, rendent plausible l’atteinte du scénario cible.

Les visiteurs et participants attribuables à l’événement se répartissent entre le grand public (spectateurs et visiteurs non détenteurs de billets), les spectateurs hospitalités, les VIP et les accrédités (médias, staff organisation et sécurité, délégations, fournisseurs et bénévoles). Leurs dépenses impacteront favorablement l’économie nationale et représenteront un total de 720 à 916 millions d’euros. Les dépenses se répartiront entre l’hébergement (37%), la restauration (22%), les transports (21%) et les activités touristiques et de loisir (9%).

L’organisation de l’événement génèrera également des dépenses d’investissement et de fonctionnement qui seront injectées dans l’économie française et viendront s’ajouter en partie à l’impact touristique. Cet impact organisation serait de l’ordre de 190 à 208 millions d’euros.

Cumulées, les dépenses touristiques et d’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2023 en France représenteront un impact direct total évalué entre 0,9 et 1,1 milliards d’euros.

En outre, des retombées économiques indirectes (entre 618 et 764 millions d’euros) impliquant les sous-traitants et fournisseurs seront attendues ainsi que des retombées induites (entre 409 et 507 millions d’euros), issues de la consommation des ménages générée par les revenus liés à l’évènement.

Deloitte anticipe en conséquence que l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2023 entraînera un impact économique total en France de l’ordre de 1,9 à 2,4 milliards d’euros.

Sur cette base, l’événement devrait permettre de créer ou conserver entre 13 000 et 17 000 emplois (équivalents temps plein annuels) et de récolter de 96 à 119 millions d’euros de taxes additionnelles (TVA, taxes de séjour et taxes d’aéroport).

Méthodologie

La méthodologie s’appuie sur des études récentes et sur l’expertise développée par Deloitte en matière d’études d’impact. Plusieurs précautions méthodologiques ont été prises afin de ne pas surestimer l’impact calculé. Les estimations sont fondées sur des données recueillies lors d’événements sportifs récents (notamment Coupes du Monde de rugby et Euro 2016 de Football) et tient compte de la modélisation des effets de rétention et d’éviction.

A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.