property-index-6e-edition

Communiqué de presse

Marché de l'immobilier résidentiel : 2016 confirme le dynamisme français en matière de développement

Etude Deloitte Property Index - 6ème édition 

Neuilly-sur-Seine, jeudi 20 juillet 2017

Deloitte publie la 6ème édition de son étude sur le marché immobilier résidentiel européen. Property Index revient sur les données clés du secteur dans 19 pays. Cette année, Deloitte adresse une nouvelle analyse en se penchant notamment sur le marché de la location résidentielle et les problématiques de rendement rencontrées par les propriétaires. Ce prisme offre un regard différent sur le marché européen puisque l’investissement destiné à la location y est désormais plébiscité.

2016 confirme la tendance positive amorcée en France. Le nombre de transactions continue de croître pour atteindre un total de 843 000 unités fin 2016. Le pays enregistre une hausse de 9% comparé à 2015.

Contacts presse 

Priscille Holler
Relations Presse Deloitte
01 58 37 93 76

Claire du Boislouveau
Agence Rumeur Publique
01 55 74 52 34

« La tendance observée dans l’hexagone est tout à fait favorable au secteur », observe Laure Silvestre-Siaz, Associée responsable secteur Immobilier chez Deloitte. « D’un point de vue économique, ce dynamisme s’explique de différentes raisons : l’attractivité des taux d’emprunt, la demande soutenue dans nos grandes villes, les dispositifs Pinel et prêt à taux zéro. Cette dernière mesure booste le volume des crédits qui atteint un total de 157 milliards d’euros de prêts accordés en 2016 ».

Quelle rentabilité de l’investissement locatif en Ile-de-France ?

Le marché de la location résidentielle est aujourd’hui porté par l’émergence d’acteurs du web tels qu’Airbnb et l’arrivée d’une génération de jeunes citoyens en quête de solutions de logement flexibles et sans contrainte. En Europe, la location est une réalité prégnante pour les pays du nord-ouest du continent. Ces derniers concentrent les plus forts taux de foyers locataires : 54.3% en Allemagne, 34.4% au Danemark et 30.2% en Autriche. En France, un quart des ménages vivent en location (25.3%).

Pour mesurer la profitabilité d’un investissement locatif, l’étude Property Index met en exergue le revenu rapporté par cet investissement. Paris intra-muros enregistre un taux annuel particulièrement faible de 2.8% de la valeur moyenne du bien sur le marché quand Barcelone ou Prague approchent d’un rendement double avec des taux respectifs de 5.4% et 5.5%.

« L’investissement locatif à Paris n’apporte pas une rentabilité optimale. Pour les Franciliens, il est plus stratégique et efficace d’investir en Ile-de-France, en dehors de la capitale », résume Laure Silvestre-Siaz. « En effet, quand sur Paris le loyer mensuel s’élève à 29€ du mètre carré, celui-ci se chiffre à 18€ dans la région mais affiche un taux de rentabilité à 4.5% ».

La France, pays leader de la production immobilière

Quand la production immobilière tend à se stabiliser dans l’Union européenne avec 2.8 logements terminés pour 1 000 citoyens, la France, elle, enregistre une forte tendance à la hausse. En effet, en 2016, 6.8 chantiers ont été finalisés pour 1 000 Français. Ainsi, le pays se classe en tête des marchés les plus dynamiques et se place n°1 avec 453 000 logements achevés.

A contrario, pour la 3ème année consécutive, le Portugal enregistre l’intensité de production la plus faible avec seulement 0.6 logements terminés pour 1 000 citoyens.

Confirmant ce dynamisme, la France compte par ailleurs le plus grand nombre de chantiers de logements lancés en 2016 avec un total de 378 000 opérations en cours.

Du neuf, mais à quel prix ?

En 2016, Londres intra-muros reste la ville européenne la plus chère en matière de logement neuf. Dans la capitale britannique, la surface peut être valorisée jusqu’à 16 538€ le mètre carré. Bien qu’importantes, il faut noter que ces montants ont été revus à la baisse en euros (- 9%) en raison des effets de change sur la livre.

Poussée par une croissance des prix du neuf de 16%, Paris se place toujours en seconde position et enregistre une moyenne de 12 374€ le mètre carré. En 2016, il était plus intéressant d’investir dans le locatif neuf à Marseille (3 700€/m2) ou Lyon (4 015€/m2). Devenir propriétaire d’un bien à Paris coûtait ainsi trois fois plus cher que dans une ville moyenne française en 2016.

 

Acheter pour se loger : encore un luxe en France

L’accessibilité à la propriété de son logement est mesurée à l’aune du nombre d’années d’épargne du salaire moyen local que celle-ci exige. Quand cela nécessiterait en moyenne 4 ans et demi aux Pays-Bas, elle demande à peine moins du double en France et en Hongrie (8 ans). La République Tchèque et le Royaume-Uni culminent à 10 ans et plus.

A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
© 2017 Deloitte SAS, Membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited