4e-barometre-corporate-venture-capitalists-2020

Communiqués de presse

Les Corporate Venture Capitalists en France

4e édition du baromètre CVC

Paris La Défense, 17 juin 2020

Le Corporate Venture ne cesse de progresser en France et dans le monde depuis 10 ans. Deloitte et Orange Ventures publient aujourd’hui la quatrième édition de leur étude dédiée aux Corporate Venture Capitalists (CVCs)1 dans le but de dresser un état des lieux précis du marché et de dégager les grandes tendances des CVCs français.

 

Le marché du CVC en France et en Europe est particulièrement dynamique. Après avoir accumulé du retard sur d’autres régions du monde les années précédentes, nous le rattrapons progressivement. De plus, la crise sanitaire que nous traversons n’est pas une fatalité : elle amplifie même le besoin en termes d’innovation technologique des acteurs CVCs, ce qui favorise la dimension stratégique de leurs investissements, déclare Julien Maldonato, Associé Conseil Industrie Financière chez Deloitte et responsable du baromètre

Contacts 

Benoit David 
Relations Presse Deloitte
06 30 11 40 98

Alexia Gachet
Publicis Consultants
06 33 06 55 93

Principaux enseignements :

  • Au niveau mondial, l’activité des Corporate Venture Capitalists (CVCs) continue sa progression, dans un contexte de stabilisation des montants investis : en 2019 le nombre de levées de fonds auxquelles ont participé les CVCs a augmenté de 8% par rapport à 2018.
  • Les CVCs français ont maintenu leur niveau d’activité avec en moyenne 7,2 investissements par an en 2019, et ont accordé une importance croissante à l’accompagnement des sociétés de leur portefeuille.
  • Comme en 2018, les investissements des CVCs aux profits des CleanTech s’accentuent, et les CVCs se concentrent de plus en plus sur les stades d’investissement avancés (A, B, C et au-delà).
  • Les CVCs français voient plus loin que le simple gain financier ; près de 3 CVCs sur 4 (73%) poursuivent des objectifs stratégiques. Leurs investissements sont principalement réalisés dans le but de développer de nouvelles activités (25%), d’identifier de nouvelles technologies.(25%) et d’entreprendre des démarches d’Open Innovation (23%)
  • Contrairement aux autres métiers de l’investissement (VC, M&A, etc.), les CVCs font la part belle aux femmes : près de la moitié des effectifs des CVCs sont des femmes, une progression de près de 15 points en 1 an.

Le marché des CVCs continue de progresser en 2019, mais à un rythme moins soutenu

La multiplication récente des acteurs, (75% des CVCs dans le monde ont moins de 5 ans d’existence) favorise la progression du marché.

En 2019, le nombre de levées de fonds auxquelles ont participé des CVCs et les montants associés ont augmenté respectivement de +8% et +3% au niveau mondial, contre respectivement+33% et +53% en 2018.

Ce ralentissement est principalement dû à une baisse d’activité en Asie, ce qui profite à l’Europe : celle-ci devient la zone géographique à la plus forte croissance, tant en montants investis (+39%) qu’en nombre de deals réalisés (+24%).

Au sein de l’activité globale de capital-risque, le poids des CVCs s’accentue : les levées de fonds auxquelles ils participent (48% plus importantes en moyenne que celles financées par des VCs seuls) représentent désormais ¼ de la valeur totale du marché.



Les CVCs français affichent un niveau d’activité stable et une maturité croissante

En 2019, les CVCs français ont réalisé 7,2 investissements en moyenne, un chiffre similaire à 2018. Le montant de ticket moyen est en baisse de 22%, signe d’un recentrage sur le soutien au portefeuille existant : 50% des investissements en 2019 étaient des réinvestissements (+ 17 points vs 2018). Cet indicateur, de même qu’une implication croissante sur des investissements late stage (+14 points pour les series C et au-delà) témoigne d’une maturité croissante des acteurs français.

Début 2020, malgré le Covid-19, 73 % des CVCs restent ouverts à de nouvelles opportunités tout en continuant à développer leur dealflow. C’est notamment ce qui a permis un redémarrage rapide des financements mi-avril, après une forte baisse en mars (-65% par rapport à l’année précédente).

Des investissements diversifiés et orientés vers des marchés matures

En 2019, les secteurs privilégiés par les CVCs français pour leurs investissements sont dans l’ordre la mobilité, la Clean Tech/Energie et la cybersécurité, ces deux derniers enregistrant les plus fortes progressions en 1 an. A noter que le secteur des FinTech/InsurTech reprend sa marche en avant après avoir enregistré une baisse significative en 2018.

Comme en 2018, les investissements des CVCs français interrogés sont principalement orientés vers des marchés matures (France et Europe, Amérique du Nord).



L’Open Innovation, toujours plus au cœur de l’activité des CVCs français

A la différence de la plupart des VCs, les CVCs français poursuivent des objectifs stratégiques en complément des objectifs financiers. Par exemple, près d’un sur 4 (23%) investissent afin d’entreprendre des démarches d’Open Innovation et d’identifier de nouvelles technologies différenciantes dans l’expérience utilisateur.

Les CVCs s’impliquent de plus en plus, à travers l’accompagnement et l’expérimentation, dans la vie des startups de leur portefeuille : 91% d’entre eux déclarent par exemple avoir réalisé́ des PoCs. Parmi ces 91%, plus de 5 PoCs ont été́ réalisés en moyenne.



Des CVC français de plus en plus inclusifs dans la composition de leurs équipes

En 2019, près de la moitié des effectifs des CVCs français sont des femmes contre seulement 1/3 l’année précédente.

De plus, les équipes en charge de l'investissement s'approchent de la parité avec 40% de femmes ce qui contraste nettement avec la moyenne de seulement 4% de femmes à des postes de direction dans le secteur global de l'investissement.

Méthodologie :
Cette étude a été menée auprès de 26 CVC français entre le 7 avril et le 22 mai 2020, dont :
Safran Corporate Ventures, Edenred Capital Partners, Open CNP, Sopra Steria Ventures, ENGIE New Ventures, SNCF Digital Ventures, La Poste Services 4 Equity, Via ID, BOLD, EDF Pulse Croissance, MAIF Avenir, Alliance Ventures, CMA CGM Ventures, SEB Alliance, Macif Innovation, Total Carbon Neutrality Ventures, Arkéa Capital, Orange Ventures, Société Générale Ventures, Convivialité Ventures, OneRagtime Aria, SUEZ Ventures, ALIAD, Accor New Business, One Innovation et ISAI Cap Venture.

À propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL), société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres, constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. DTTL (ou « Deloitte Global ») ne fournit pas de services à des clients. Pour en savoir plus sur notre réseau global de firmes membres : www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés. © 2020 Deloitte SAS, Membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited