La conformité des rapports annuels des foncières cotées avec les recommandations de l’EPRA atteint un nouveau sommet

Communiqués de presse

Avec 207€ dépensés en moyenne par an pour des équipements et appareils de sport, les Français font partie des plus gros consommateurs en Europe

Sports Retail Survey 2020

Paris la Défense, le 13 juillet 2020

Nous nous sommes penchés sur la pratique sportive en Europe et sur le comportement en termes d’achat de produits sportifs des Européens. Cette étude, réalisée en décembre 2019 dans 8 pays européens , nous montre que les Français comptent parmi les Européens les plus sportifs. Ils se distinguent également par leur niveau de dépense en appareils, vêtements et accessoires de sport. Enfin, les Français accordent une importance non négligeable aux produits sportifs durables.

Si l’enquête a été réalisée avant la crise du Covid-19 et le confinement de nombreux pays européens, ses résultats montrent que le sport fait partie intégrante de la vie de la grande majorité des Européens. Cet épisode apparaît ainsi comme une parenthèse pendant laquelle les sportifs ont été amenés à transformer leurs habitudes, sans toutefois interrompre totalement leur pratique, malgré la fermeture des clubs et installations sportives. Les Français comptent parmi les pays européens les plus sportifs et consacrent à leur pratique un budget équivalent à celui des Allemands, avec un marché du retail toujours dominé par les enseignes physiques et porté par les jeunes. analyse Bénédicte Sabadie, Associée Retail & Luxury chez Deloitte France


Principaux enseignements :

  • 7 Français interrogés sur 10 (69,7%) déclarent pratiquer une activité sportive ; c’est 5 points de plus que la moyenne européenne. La France se classe ainsi en 2ème position derrière la Pologne. Les sports les plus populaires en France sont le running, pratiqué par 29,2% des sportifs, suivi par le fitness (27,6%) et la natation (23,4%).
  • En France, les pratiquants de sport dépensent en moyenne 207€ par an en appareils et équipements (vêtements et accessoires) de sport, ce qui place la France en 2ème position derrière l’Autriche (295€) et au même niveau que l’Allemagne (206€). Les Français, à l’image des Allemands, dépensent près de deux fois plus en appareils sportifs (135€) qu’en équipement (72€).
  • Plus de 3 Français sur 4 (76,2%) privilégient l’achat d’appareils et d’équipements sportifs en magasin plutôt qu’en ligne (23,8%) ; la part d’acheteurs en magasin physique en France est supérieure à celles des 7 autres pays étudiés. Parmi les principaux avantages de l’achat physique, les sportifs français citent le prix, l’accès à un large catalogue et la possibilité d’essayer ou de tester les produits.
  • Près d’un Français sur 2 (48,4%) est prêt à payer plus cher pour des produits sportifs respectueux de l’environnement, en termes de matières premières utilisées ou de process de fabrication. Par exemple, pour deux paires de chaussures d’une valeur de 100€, identiques en termes de branding et de design mais différentes dans leur conception, ces Français seraient prêts à payer en moyenne 19€ de plus pour acheter la paire conçue de manière écologique.

 

En France, des pratiquants nombreux mais moins assidus que leurs voisins

Avec 7 Français sur 10 qui déclarent faire du sport de manière régulière, la France se classe en 2ème position des pays étudiés les plus sportifs. Les 18-34 ans représentent 40% des pratiquants et il n’y a pas de différence significative entre les hommes et les femmes. Les sportifs français sont en revanche les moins assidus : ils consacrent 5,8 heures par semaine à la pratique sportive contre un peu plus de 7h pour l’ensemble des Européens.

Plus de 6 Français sur 10 (61,5%) privilégient la pratique sportive encadrée, au sein d’un club ou d’une salle de sport, plutôt qu’une pratique individuelle à domicile ou en extérieur. C’est le deuxième taux le plus fort derrière la Pologne (64,3%).

Parmi les raisons qui inciteraient les sportifs français à pratiquer plus, on retrouve dans l’ordre l’augmentation du temps libre, citée par 54% des sportifs, le fait de posséder une meilleure condition physique (39,5%) et d’avoir la possibilité d’exercer son sport ou de pouvoir s’équiper à moindre coût (33,6%)

 

Le niveau de dépenses des sportifs français varie fortement en raison de l’âge et du revenu

En 2019, les sportifs français ont dépensé 207€ en appareils, vêtements et accessoires de sport, ce qui place la France en 2ème position parmi les pays étudiés. Le niveau de dépenses décroît avec l’âge : les 18-34 ans dépensent en moyenne 235€ par an contre 135€ pour les 55-65 ans. Les hommes sont plus consommateurs (226€) que les femmes (187€).
L’élasticité revenu des appareils et équipements de sport est forte. Plus les sportifs français disposent de revenus confortables et plus ils dépensent : par exemple, les pratiquants vivant dans un ménage dont le revenu mensuel est supérieur à 3000€ consacrent en moyenne 277€ à l’achat de produits sportifs, soit plus du double que ceux d’un ménage dont les revenus mensuels se situent entre 1000€ et 2000€ (137€).
Sur le marché français du retail sportif, les perspectives sont bonnes : 35% des pratiquants interrogés estiment qu’ils dépenseront plus l’an prochain ; seuls 9% pensent qu’ils consommeront moins de produits sportifs en 2020.

 

Une forte prédominance du marché physique du retail sportif

Plus de ¾ des sportifs français privilégient l’achat d’appareils et d’équipements de sport en magasin plutôt qu’en ligne, un record parmi les 8 pays étudiés. Ces acheteurs y dédient en moyenne 217€ par an. Contrairement aux idées reçues, les 18-34 ans représentent 42% des acheteurs en magasin alors qu’ils ne représentent que 33% des acheteurs en ligne.

Les acheteurs en ligne consacrent en moyenne 175€ par an à l’achat de produits sportifs. Si on observe une parité en termes d’achats physiques, les hommes représentent plus de 57% des acheteurs en ligne. Les sportifs qui privilégient l’achat digital le font d’abord pour les prix pratiqués et la richesse de l’offre online, mais aussi pour la simplicité d’échanger ou de retourner un produit qui ne conviendrait pas.
Pour effectuer leurs achats en ligne, les sportifs français préfèrent utiliser leur ordinateur plutôt que leur mobile ou leur tablette, à l’image de leurs homologues européens.

Contacts 

Benoit David
Relations Presse Deloitte
06 30 11 40 98

Alexia Gachet
Agence Publicis Consultants 
06 33 06 55 93

Méthodologie :

En Décembre 2019, Deloitte a mené une enquête auprès des consommateurs de 8 pays européens (Allemagne, Autriche, Bulgarie, France, Hongrie, Pologne, République Tchèque, Roumanie). Un total de 6028 individus âgés de 18 à 65 ans ont répondu à l’enquête. Pour chaque pays, la répartition des répondants correspond au sexe, à l'âge et à la répartition géographique de la population sous-jacente. En France, 1201 individus ont répondu à l’enquête.

À propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL), société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres, constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. DTTL (ou « Deloitte Global ») ne fournit pas de services à des clients. Pour en savoir plus sur notre réseau global de firmes membres : www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés. © 2020 Deloitte SAS, Membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited