Financial Markets Regulatory Outlook 2020

La fin du consensus ?

L’étude annuelle du Centre de Stratégie Réglementaire de Deloitte EMEA explore les tendances et les thèmes réglementaires spécifiques qui influenceront le secteur financier en 2020. Nos prévisions peuvent aider les dirigeants à anticiper et à mieux s’orienter dans un paysage réglementaire qui évolue.


Nous avons identifié quatre tendances à moyen-terme, dix thèmes cross-secteurs d’importance stratégique, ainsi que plusieurs thèmes additionnels propres aux secteurs de la banque, des marchés de capitaux, de l’assurance et de la gestion d’actifs.


Les thèmes cross-secteurs

Transition IBOR

A mesure que nous approchons de l’échéance de 2021, les superviseurs suivront de près les progrès des entreprises en matière de sortie de l’IBOR et de gestion des risques liés.

Changement climatique et soutenabilité

Un nombre croissant de régulateurs communiqueront sur la gestion des risques financiers découlant du changement climatique, et sur les efforts à mener pour permettre une meilleure coordination au niveau mondial.

Renforcer la résilience opérationnelle et cyber

Les entreprises devront prouver qu’elles peuvent gérer l’ensemble de leurs risques technologiques et de résilience, d’autant que les superviseurs mettront en place de nouveaux moyens pour évaluer les approches en la matière.

Culture, gouvernance et responsabilité

Les régulateurs et les superviseurs se concentreront sur la gouvernance et la culture d’entreprise, ainsi que sur l’engagement et la responsabilité individuelle des dirigeants, la diversité et l’inclusion, la capacité à inciter les salariés à « prendre la parole », et sur le mandat social.

Intérêt du client

Les régulateurs se focaliseront encore plus sur l’intérêt du client et notamment sur les notions de rapport qualité-prix et sur le traitement des clients vulnérables.

Gouvernance de l’IA et modélisation des risques

Les entreprises, sous la responsabilité de leurs dirigeants, devront montrer qu’elles ont les compétences nécessaires afin de gérer, tester et questionner les modèles utilisant l’IA.

Réguler l’utilisation des données personnelles

Les entreprises devront être capables de démontrer l’intérêt de l’utilisation des données pour les clients et pour la société, comment elles se conforment à leurs obligations en matière de protection des données, d’équité et de risques de conduite, et comment ces données permettent de fournir une réelle valeur ajoutée pour les clients.

Crypto-actifs

La réglementation actuelle devra être modifiée afin d’inclure les crypto-actifs considérés comme des instruments financiers, essentiellement au niveau national d’abord, en attendant une harmonisation européenne.

Sécurité financière

Les régulateurs concentreront leurs efforts sur la bonne connaissance des exigences en matière de lutte contre le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme, la déclaration des transactions suspectes ou atypiques, et l’application des normes de lutte contre le blanchiment aux actifs virtuels.

Stress-tests

De nouvelles exigences en termes de stress-tests remettront en cause le cadre actuel de la gestion des risques, du fait notamment de l’émergence de l’obligation pour les banques et assurances d’évaluer les risques financiers associés à leur exposition au changement climatique.

Approche par secteur

Banque

Les banques devront se préparer à être conformes à CRD 5 / CRR 2, à mettre en œuvre le plancher de capital (output floor), les reporting réglementaires et les plans de résolution, ainsi qu’à démontrer la matérialité des barrières réglementaires empêchant la consolidation du marché.

Marchés de capitaux

Les entreprises devront se préparer à gérer les conséquences du Brexit en termes d’accès aux marchés, d’évaluation des risques des modèles de booking « back-to-back », de supervision de l’externalisation intragroupe, de procédure d’approbation des modèles internes, et d’optimisation des structures juridiques. Les autres priorités incluent le reporting FRTB, la déclaration des transactions et la mise en œuvre de IFR / IFD.

Assurance

Les régulateurs et superviseurs s’intéresseront à la manière dont les assureurs s’adaptent aux taux d’intérêts bas, à Solvabilité II, à la tarification des produits hors assurance-vie et au cadre réglementaire visant les produits d’épargne-retraite.

Gestion d’actifs

Le domaine de la gestion d’actifs devra faire face à une vigilance réglementaire renforcée sur la liquidité, la gouvernance et la prévention des conflits d’intérêts dans la gestion des fonds.

Contacts