Etude

Etude mondiale 2014 sur le risque de réputation

Reputation@Risk

En moyenne 25 % au moins de la valeur d’une entreprise serait liée à sa réputation selon une étude du Forum économique mondial. Cela pourrait même aller au-delà, si l’on considère que cet actif est inestimable tant il conditionne la survie d’une organisation. Pour savoir comment les entreprises du monde entier abordent cet enjeu, Forbes Insights a interrogé pour Deloitte 300 dirigeants, de tous les secteurs industriels et de toutes les zones géographiques, sur leur risque de réputation.

Parmi les principales conclusions :

  • 87 % des dirigeants interrogés estiment que le risque de réputation est « très important » ou « extrêmement important ». 
  • Pour les répondants, la responsabilité du risque de réputation relève des plus hauts niveaux de la hiérarchie : PDG (36 %), responsable de la gestion des risques (21 %), conseil d’administration (14 %), ou directeur financier (11 %).
  • Le risque de réputation est corrélé à un grand nombre d’autres risques, particulièrement ceux liés à l’éthique et à l’intégrité (comme la fraude et la corruption). Les risques relatifs à la sécurité sont également connexes, notamment les intrusions physiques et électroniques. Viennent ensuite les risques liés aux produits et services (sécurité, santé et environnement). 
  • Les risques posés par les relations avec les tierces parties connaissent une forte augmentation, car les entreprises sont de plus en plus tenues responsables des actions de leurs fournisseurs ou revendeurs.

 

Télécharger l'étude

Infographie Reputation@Risk

Vous pouvez également découvrir les principaux résultats de l’étude de manière dynamique, en activant les visualisations par industrie ou par région, et accéder aux citations des dirigeants interrogés. 

 

Voir l'infographie interactive