Etude

Healthcare and Life Sciences Predictions 2020

Contrairement aux études classiques, souvent prudentes et basées sur des preuves et des données empiriques, « Healthcare and Life Sciences Predictions 2020 » présente 10 prédictions qui pourraient devenir une réalité en 2020 et risquent de modifier en profondeur l’industrie de la santé et des sciences de la vie.

Chaque prédiction a été construite en imaginant comment les patients, les professionnels de santé et les entreprises du secteur se comporteraient en 2020. Ces prédictions représentent une vision optimiste du futur qui n’est pas partagée par tous. Néanmoins, cette approche présente l’intérêt de susciter le débat concernant les futurs scénarios d’évolution du secteur et une réflexion sur la meilleure manière d’y répondre. Nous ne prétendons pas pouvoir deviner l’avenir mais nous pensons que ces prédictions sont plausibles, inspirantes et même parfois surprenantes !

10 prédictions pour 2020

1. Les consommateurs de santé en 2020

A la fois mieux informé et plus exigeant, le patient devient acteur de ses propres soins de santé. Il pourra notamment s’appuyer sur le développement des communautés de patients en ligne et les nouvelles technologies pour mieux comprendre l’efficacité des traitements et des médicaments qui lui sont proposés. On passe donc à une approche centrée sur le patient (« patient-centered approach »).

2. Le système des soins de santé en 2020

L’avènement de la médecine digitalisée, avec le développement des consultations à distance via les nouveaux moyens de communication, de la robotique concernant les actes chirurgicaux ou de technologies comme la 3D, va permettre de développer de nouvelles approches relatives aux soins de santé.

3. Les objets connectés en 2020

Le développement des appareils portables (wearable devices) offrant des données de santé de plus en plus précises et des dispositifs de « bio-détection » (bio-sensing devices), devrait permettre de prévenir certaines maladies et accidents et de mettre en place plus rapidement de nouveaux traitements.

4. Le Big Data en 2020

Le niveau d’utilisation des données de santé sera à terme vu comme un indicateur de développement d’un pays, ce qui va inciter les États à investir davantage dans des infrastructures liées aux données de santé. Par ailleurs, la fonction R&D ne sera plus uniquement focalisée sur la science mais également sur la collecte et l’utilisation des données de santé. Enfin, l’exploitation des données issues de la généralisation des tests génétiques va permettre d’améliorer l’efficacité des traitements.

5. Les contraintes réglementaires et la sécurité du patient en 2020

Avec le développement du Big Data et des nouvelles technologies, les agences sanitaires et les régulateurs vont devoir s’adapter pour offrir à la fois plus de transparence et de contrôle des données patient. Cela impliquera de travailler main dans la main avec l’ensemble des acteurs du secteur.

6. La R&D en 2020

La fonction R&D va être impactée par les nouvelles formes de tests cliniques qui pourront notamment être réalisés à distance grâce aux technologies connectées. La fonction R&D sera construite avec de nouveaux acteurs, notamment externes aux entreprises et selon des modèles plus collaboratifs.

7. Le modèle commercial des entreprises pharmaceutiques en 2020

Les modèles commerciaux vont évoluer avec un transfert « du volume vers la valeur » et le développement de modèles marketing « multi-canaux ». Dans ce contexte, les entreprises pharmaceutiques cherchent à devenir des acteurs reconnus pour leur capacité à éduquer et à introduire sur le marché des solutions à fort potentiel pour le traitement des maladies, notamment en s’ouvrant à de nouveaux partenariats et en communiquant via de nouveaux canaux avec les praticiens.

8. L’organisation des entreprises pharmaceutiques en 2020

Les capacités IT/ Data analytics, la gestion des processus et de la performance et les développeurs commerciaux deviennent clés dans l’organisation. Le développement des centres de services partagés et des centres d’excellence permettront alors aux entreprises pharmaceutiques de créer de la valeur tout en contrôlant les coûts.

9. Les modèles commerciaux dans les pays émergents en 2020

Des populations jeunes présentant d’importants besoins de santé, des maladies spécifiques et des moyens financiers plus limités nécessitent une approche différente de la part des pays développés. Les entreprises pharmaceutiques vont donc développer de nouvelles marques leur permettant de développer des modèles de pricing différents et d’éviter des usurpations de leur marque principale.

10. L’image de l’industrie pharmaceutique en 2020

Les entreprises pharmaceutiques développeront des initiatives et des politiques actives envers la société et les groupes de patients. Grâce notamment à la philanthropie et à une plus grande transparence, l’industrie pourra améliorer son image et être considérée comme un acteur indispensable de l’amélioration de la santé de l’ensemble des individus.