baromètre des acteurs financiers du secteur public

Etude

Baromètre des acteurs financiers publics 2017

Quels sont les principaux sujets de préoccupation des acteurs financiers du secteur public ? Cette année, notre baromètre témoigne d’une légère inflexion autour de deux défis majeurs, la transformation numérique et le capital humain. La gouvernance, le positionnement de la fonction Finance dans la structure et sa performance sont également des sujets de préoccupation importants.

Principales observations

  • Les sujets de préoccupation à court terme sont encore assez marqués par les évolutions réglementaires avec des enjeux forts autour des sujets de programmation et de pilotage budgétaires et de maîtrise des risques et de contrôle interne. Ces sujets font écho à la mise en œuvre de la GBCP et au renforcement des dispositifs de maîtrise des risques et de lutte contre la fraude.
  • Les acteurs financiers publics ont pris conscience de l’opportunité offerte par la transformation numérique et le digital au sein de leur fonction. Ils souhaitent poursuivre la transformation numérique engagée (renouvellement d’outils finance, dématérialisation, GED…) pour tirer pleinement parti de ces évolutions et mettre à profit de l’organisation et des processus financiers tous les avantages attendus. Il apparaît également que de nombreux domaines d’opportunités s’ouvrent à la fonction Finance à moyen terme : robotisation, digitalisation des pratiques, cybersécurité… Cette transformation est devenue un impératif pour la fonction financière publique.
  • La dimension humaine est au centre de la réflexion pour devenir un axe de travail clé des prochaines années afin d’accompagner l’évolution de la fonction. En effet, le rythme des ruptures technologiques, les évolutions réglementaires ainsi que l’intégration des priorités stratégiques fixées par la Direction nécessitent de l’agilité et de l’adaptation à ce nouvel environnement. La fonction financière publique doit donc adapter sa politique d’emploi et son capital humain.
  • La gouvernance, le positionnement de la fonction Finance dans la structure et la performance de la fonction sont également des sujets de préoccupation importants. En effet, le baromètre révèle que la grande majorité des fonctions financières publiques ont connu une évolution de leur centre de gravité durant les trois dernières années en passant d’une fonction Finance « statutaire » opérant des activités traditionnelles de tenue des comptes et de production des états financiers, vers une fonction Finance « gestionnaire » intégrant le pilotage de la performance, le contrôle de gestion, l’élaboration budgétaire, et garante de la performance et de la compétitivité (en reprenant notamment la fonction Achats).
  • Pour autant, un effort doit encore être mené pour donner les moyens à la fonction Finance de se positionner comme un véritable partenaire stratégique des directions générales, notamment en couvrant des champs d’activités plus stratégiques (politique d’investissement, stratégie de développement, trésorerie et financement…) encore peu développés. Voir la structure dans sa transversalité et favoriser la communication avec les métiers permettent à la fonction de dépasser son image de « financier » et de lui donner tout son poids dans la stratégie.
     

Baromètre des acteurs financiers publics

2e édition du Baromètre des acteurs financiers publics

De nouvelles priorités pour les acteurs financiers du secteur public